×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Entreprises

Groupe CDG: La cure d’amincissement se poursuit

Par Aziza EL AFFAS | Edition N°:5896 Le 02/12/2020 | Partager
Cessions, absorptions, liquidations …
Moins de filiales pour se recentrer sur les actifs stratégiques
Bilan à mi-parcours de la stratégie 2022

En pleine restructuration, le groupe CDG en est aujourd’hui à mi-parcours de son ambitieux plan stratégique 2017-2022. La crise Covid-19 n’a visiblement pas fortement impacté les principales orientations. Le groupe, qui a maintenu le cap, semble bien avancé dans la réalisation de ses objectifs. En témoignent les multiples opérations de cession, absorption ou liquidation bouclées ou en cours.

groupe-cdg-096.jpg

L’organigramme simplifié du Groupe CDG s’articule autour des principaux pôles et branches retenus suite au processus de restructuration

Le groupe a ainsi formalisé la création de trois branches dédiées: CDG Développement (développement territorial et promotion immobilière, aménagement urbain, zones d’activité industrielle et offshoring), Madaëf pour le tourisme (stations touristiques, hôtels, golfs) et CDG Invest pour l’investissement.

Pour le volet «développement territorial», cette restructuration va permettre au Groupe de passer de 14 à 4 filiales principales à travers des cessions d’actions (finalisées ou en cours), des opérations d’absorption ou de liquidation dans différentes filières de la branche (SDL, offshoring, immobilier social …).

Côté tourisme, Madaëf a initié depuis 2018 une transformation opérationnelle qui s’est traduite par une série de chantiers structurants. Parmi eux, le recentrage du portefeuille sur des activités et actifs stratégiques, principalement l’émergence des stations de Saïdia et Taghazout, l’amélioration des performances opérationnelles de ses actifs et la simplification et l’optimisation de l’organisation et de la structure de gestion. Un processus qui s’est soldé aussi par une diminution drastique des filiales.

A ce jour, pas moins de 8 entités de la branche tourisme ont été absorbées ou en cours d’absorption. A l’horizon 2021, la branche comptera un maximum de 6 entités, au lieu de 21 initialement.

Pour sa part, la branche «investissement» portée par CDG Invest depuis décembre 2018, a l’ambition de renforcer la dynamique d’investissements du groupe dans de nouveaux secteurs essentiels à la diversification du modèle national de croissance. L’activité regroupe, à ce jour, Fipar-Holding et le Fonds Métiers Mondiaux, en tant que fonds d’investissements en fonds propres, ainsi que CDG Invest PME et CDG Invest Infrastructures, en tant que sociétés de gestion de fonds d’investissements.

La CDG a décidé, il y a 3 ans, d’articuler sa mission autour de trois axes prioritaires: «Expert» pour le compte de l’Etat, des collectivités territoriales et d’acteurs tiers, «Co-Financeur» des collectivités territoriales et des PME, et «Investisseur» tourné vers le développement du tissu productif dans les secteurs-clés.

Aujourd’hui, cette stratégie commence à donner ses fruits, notamment avec l’augmentation de sa capacité d’intervention, une exploitation de l’effet de levier, une amélioration de la gestion des risques ou encore une modélisation économe en fonds propres.

Parmi les principales réalisations à jour, l’on peut citer la création d’un fonds d’investissement dédié aux métiers mondiaux, ainsi que d’un fonds dédié au financement des PME, la mise en place d’une offre multi-activités pour les régions ou encore le lancement du programme 212 Founders pour accompagner et accélérer l’émergence de start-up.

                                                                           

L’offshoring a le vent en poupe

cdg-096.jpg

Au chapitre des réalisations à mettre à l’actif du groupe CDG, figure la mise à disposition de ses clients, durant le 1er semestre 2020, de plus de 80.000 m² de bureaux pour l’offshoring  entre Casanearshore, Technopolis Rabat et Fès Shore. La CDG a également livré, en plein confinement, la Zone franche de Souss-Massa, en avance par rapport aux délais. De même, le géant de l’informatique américain «Dell» a conclu début mai 2020 avec MedZ, filiale du groupe, un nouvel accord pour le renouvellement du bail de son site à Casanearshore Park. Cet accord, dans le contexte particulier de la crise sanitaire, porte sur une nouvelle période ferme de 6 ans ainsi qu’une extension de l’activité de Dell, avec une capacité supplémentaire de plus de 15%. Par ailleurs, le groupe a continué à financer les TPME à travers sa filiale Finéa. Autre réalisation de taille à mettre à l’actif du Groupe: la récente opération d’appui du secteur automobile via la prise de participation par CDG Invest dans l’activité automobile de Socafix (Groupe Abdelmoumen), ou encore  le classement de 212 Founders, le programme d’accompagnement et de financement de startups initié par CDG Invest dans le top 3 des investisseurs Seed en Afrique au cours du 2e trimestre 2020.
D’autres actions phares sont également à inscrire au bilan du groupe: la livraison, depuis 2017, d’une série de projets touristiques et hôteliers (Melia Beach Saïdia, Melia Garden Saïdia, Vichy Thermalia M Yacoub, Al Hoceima Bay Appart-Hotel, Aquaparc Alpamare Saïdia, Golf Teelal Saïdia...).

Aziza EL AFFAS

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    abonnement@leconomiste.com
    mareaction@leconomiste.com
    redaction@leconomiste.com
    publicite@leconomiste.com
    communication@leconomiste.com

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc