×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

Covid-19: «Un mal-être psychologique s’est installé»

Par Mohamed Ali Mrabi | Edition N°:5889 Le 23/11/2020 | Partager
mhammed-dryef-089.jpg

Selon Mhammed Dryef, «les interrogations de la population portent sur l’efficacité des mesures prises pour juguler la pandémie et traiter ses conséquences économiques. Comme dans tous les pays, ces interrogations croissent à mesure que la pandémie s’amplifie» (Ph. Privée)

Mhammed Dryef, senior fellow au Policy Center for the New South, wali, ayant assuré plusieurs fonctions au ministère de l’Intérieur, revient sur les principaux enseignements de l’enquête sur la perception des Marocains de l’actuelle pandémie (cf. notre édition du 16 novembre 2020).

- L’Economiste: Quelles sont les principales sources d’inquiétude face à la crise actuelle?
- Mhammed Dryef:
Les principales inquiétudes sont d’ordre économique et sanitaire. Les mesures prises dès le début de la pandémie ont permis d’atténuer ses effets économiques. Toutefois, la réduction de l’activité qu’elle a entraînée suscite de vives inquiétudes. Celle-ci est également sanitaire: le nombre de cas croît continuellement depuis l’été et les gens perçoivent de plus en plus la maladie comme un risque réel. Une forme de mal-être psychologique s’est également installée. Elle accroît le sentiment d’inquiétude.

- Comment s’exprime la défiance vis-à-vis des décisions des autorités?
-Il faut noter, tout d’abord, que les données montrent que les Marocains conservent une confiance forte dans les institutions et dans le corps médical civil et militaire. Les interrogations de la population portent sur l’efficacité des mesures prises pour juguler la pandémie et traiter ses conséquences économiques. Comme dans tous les pays, ces interrogations croissent à mesure que la pandémie s’amplifie.

- Quels sont les leviers à activer pour favoriser une plus grande adhésion des Marocains aux décisions prises par les autorités dans le cadre de la gestion de cette pandémie?
-L’adhésion des populations est essentielle à la réussite de l’action menée et des mesures prises. Cependant, il ne faut pas sous-estimer la complexité de cette pandémie, de ses conséquences et des mesures à prendre pour la combattre. Les leviers pour renforcer cette adhésion peuvent se résumer de la façon suivante: une pédagogie adaptée, une information soutenue, la cohérence des mesures prises, la mobilisation de tous et, surtout, l’empathie et la bienveillance de l’administration territoriale à l’égard des populations.

Propos recueillis par Mohamed Ali MRABI

 

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    abonnement@leconomiste.com
    mareaction@leconomiste.com
    redaction@leconomiste.com
    publicite@leconomiste.com
    communication@leconomiste.com

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc