×
Baraka
Baraka Par Ahlam NAZIH
Le 27/05/2024

Comment le Maroc réussit-il à maintenir sous contrôle ses équilibres financiers? Sécheresse, séisme, renchérissement des matières premières et intrants industriels…, lancement... + Lire la suite...

Recevoir notre newsletter

Fruits et légumes: Les opérateurs exigent la neutralité de la TVA

Par Abdelaziz GHOUIBI | Edition N°:5884 Le 13/11/2020 | Partager

Les producteurs et les exportateurs de fruits et légumes s’estiment lourdement pénalisés par la TVA. En effet, ils s’approvisionnent en intrants soumis à la taxe sans pour autant pouvoir la déduire du fait que les produits agricoles sont hors champ. Mais cette distorsion fiscale coûte aux opérateurs 7% de leur chiffre d’affaires et grève leur compétitivité par rapport à leurs concurrents d’Espagne, de Turquie et d’Egypte. D’où la proposition de la Fédération interprofessionnelle des fruits et légumes (Fifel) d’un amendement au projet de loi de finances 2021 permettant la récupération de la TVA.

Vous pouvez consulter cette archive avec:

ou



Dèjà abonné ? S'abonner pour lire la suite