×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Société

Migration féminine à Casablanca: Entre autonomie et précarité

Par Amine BOUSHABA | Edition N°:5808 Le 21/07/2020 | Partager
Un ouvrage collectif paru chez CDC
Une force d’expériences construites à travers les entraves
migration-feminine-a-casablanca-08.jpg

Pour une grande partie de ménages ruraux, pauvres, la migration vers des zones urbaines, vers d’autres zones rurales, ou encore à l’étranger reste comme l’unique moyen à la pauvreté ou d’améliorer la qualité de leurs vies. L’essentiel de ces migrants ruraux, dans les pays en développement se déplacent à l’intérieur même de leur pays, rejoignant les zones urbaines.

Parmi cette population, un nombre croissant de femmes. Aujourd’hui, elles constituent la moitié de la population migrante internationale, et migrent souvent de manière indépendante en tant que personnes ayant la charge principale de subvenir aux besoins économiques de leurs familles. Au Maroc, l’une des destinations principales de la migration, reste Casablanca. La métropole produit à elle seule 19 % du PIB et  possède 42 % des établissements industriels.

C’est justement a cette migration féminine vers Casablanca que s’est intéressé l’ouvrage collectif paru chez la maison d’édition La Croisée des chemins (CDC), dans le cadre de la collection  Tiwizi, en partenariat avec l'Université Hassan II de Casablanca. «Migration féminine à Casablanca. Entre autonomie et précarité»,  regroupe un ensemble d’articles dont l’objectif est de retracer les trajectoires des migrantes depuis leur engagement dans la mobilité (c’est-à-dire dès le moment de la prise de décision du départ) jusqu’à leur installation dans la métropole. Dirigé par Leila Bousria, l’ouvrage regroupe les contributions de plusieurs professeurs chercheurs en sociologie et en anthropologie à l’instar de Fadma Ait Mous, Sana Benbelli, Amal Bousbaa, Meriam Cheikh, Jamal Khalil, Touria Houssam, Hassan Rachik et Abdallah Zouhairi.

Les auteurs se sont intéressés essentiellement à la migration féminine autonome. C'est-à-dire des  femmes qui «partent seules» en prenant en charge et en assumant par elles-mêmes leur projet migratoire visant à satisfaire des objectifs individuels.

L’objectif selon les contributeurs étant «d’en décrire les processus, les motivations, les différentes stratégies et ressources mobilisées par les actrices durant leurs itinéraires migratoires», en retraçant les trajectoires des migrantes depuis leur engagement dans la mobilité, c’est-à-dire dès le moment de la prise de décision du départ, jusqu’à leur installation à Casablanca, en passant par les différentes étapes de leur insertion professionnelle.

Les auteurs donnent à voir comment la flexibilité professionnelle, qui s’accompagne dans la majorité des cas d’une mobilité résidentielle, travaille l’autonomie en la renforçant ou en l’entravant. L’entrave est d’ailleurs ce qui permet aux actrices de constater la force de leurs expériences et de rendre compte à la fois de leur constitution en tant que sujet et de leur valorisation personnelle.

Le processus migratoire étant pour les auteurs «un miroir grossissant des changements qui se passent à une échelle plus globale », l’ouvrage reflète, par ce biais, les rapports sociaux de génération, de classe et de sexe à l’oeuvre ainsi que les reconfigurations professionnelles possibles dans le cadre d’un travail précaire sans qualification. Les trajectoires migratoires des «mouhajirates» invitent également le lecteur à déceler les différents niveaux de tensions dans l’expression de l’autonomie telle qu’elle est décrite et vécue par les migrantes.

A.Bo

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    abonnement@leconomiste.com
    mareaction@leconomiste.com
    redaction@leconomiste.com
    publicite@leconomiste.com
    communication@leconomiste.com

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc