×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Société

Le Festival des arts populaires prépare son retour

Par Badra BERRISSOULE | Edition N°:5799 Le 08/07/2020 | Partager
La 51e édition aura lieu du 27 au 31 octobre prochain à Marrakech
Sauvegarder le patrimoine et perpétuer la tradition, la mission

Enfin une date pour le retour de l’événementiel à Marrakech! Après plusieurs mois de suspension de toute rencontre, le Festival national des arts populaires (Fnap) annonce une date: Sa 51e édition aura lieu du 27 au 31 octobre 2020. Organisée par l’Association Le Grand Atlas en collaboration avec le ministère de la culture, de la jeunesse et des sports,  son retour ravira les amoureux des Arts Populaires à travers le Maroc et à l’international.

festival-des-arts-populaires-098.jpg

Le festival des arts populaires  de Marrakech est le seul événement à mettre en valeur le patrimoine folklorique des différentes régions en même temps et dans le même lieu (Ph Fnap)

«L’événement était prévu auparavant du 01 au 05 juillet mais il a été reporté au mois d’octobre en raison des circonstances exceptionnelles que vit le Maroc et le monde à cause de la pandémie du coronavirus (Covid-19)», précisent les organisateurs.

«Organiser cette 51e édition après la crise sanitaire est plus qu’une promotion de la cité ocre et du patrimoine culturel national. C’est un véritable défi du temps dicté par la nécessité de présenter l’authenticité des arts ancestraux qui demeurent encore plus vivants au fil des années», ajoutent-ils.

En plus de 60 ans, le festival a su résister à plusieurs chocs grâce à son impact émotionnel qui embrasse l’âme marocaine. Existant depuis 1960 et déclaré par l’Unesco comme chef-d’œuvre du Patrimoine culturel immatériel de l’humanité depuis 2005, le Fnap a marqué et marquera le cycle vital de l’histoire grandiose du Royaume car il préserve un héritage. Un seul bémol,  rien n’est fait pour assurer la relève pour préserver davantage cette histoire musicale. Sa 51e édition, placée sous le thème «Chants et Rythmes éternels», célèbrera cette année comme les ans précédents les arts populaires de toutes les régions du Royaume.

En effet, le plus ancien et le plus emblématique des rendez-vous dédiés au patrimoine, se positionne clairement comme une véritable action culturelle de préservation du patrimoine marocain. Le Fnap, ce sont des artistes de tous les horizons qui se rencontrent et qui racontent la grande histoire de la vie musicale: Les percussions ascendantes de la Dakka El Marrakchia, la beauté corporelle de la danse de la Rokba de Zagora, le déchaînement crescendo des rythmes des tambours de la magistrale troupe d’Ahouach d’Ouarzazate donnent la réplique aux ballets de l’ensemble de Kelâat Mgouna, aux Rouaiss du Souss, aux mélodies Hassanies, à la pureté de la danse de la Guedra des provinces du Sud.

Et c’est au cœur du palais Badii, séculaire monument historique qui date du 16e siècle, que le festival accueillera ses troupes somptueusement généreuses, pour présenter des tableaux aussi différents qu’unis. La diversité est tellement fusionnelle à l’image des régions du Maroc.

Badra BERRISSOULE
 

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    abonnement@leconomiste.com
    mareaction@leconomiste.com
    redaction@leconomiste.com
    publicite@leconomiste.com
    communication@leconomiste.com

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc