×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

×

Message d'erreur

  • Notice : Undefined variable: user dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1235 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Trying to get property of non-object dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1235 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Undefined index: visite dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1245 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Undefined index: visite dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1249 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
Economie

Transit MRE: Les Espagnols prêts pour l’accueil «individuel»

Par Ali ABJIOU | Edition N°:5790 Le 25/06/2020 | Partager
Ok pour un trafic normal de voyageurs, dès l’ouverture des frontières, assure Madrid
Ouf de soulagement pour l’Andalousie et Sebta qui craignaient le pire

La déclaration de Nasser Bourita, le ministre des affaires étrangères et de la coopération, concernant l’annulation de la version originelle de l’opération Marhaba a trouvé un écho immédiat auprès des autorités espagnoles dès son annonce. Fernando Simon, le directeur du centre national espagnol pour la gestion des catastrophes, premier à réagir, se réjouit de cette annonce.

transit-mre-marhaba-090.jpg

Le flux de voyageurs sera réduit étant donné que le retour sera effectué individuellement, à l’ouverture des frontières (Ph. Adam)

Simon, connu pour son franc-parler et dont les «briefs» quotidiens sont très suivis en Espagne, avait déclaré le même jour que le Maroc avait fait une grande faveur à l’Espagne en renonçant à l’organisation de la campagne. Le lendemain, la ministre des affaires étrangères, Arancha González Laya affirmait aussi de son côté, que l’Espagne était prête, dès l’ouverture des frontières côté marocain, à assurer le transit «individuel» des MRE, c’est-à-dire en tant que visiteurs normaux.

Une réponse claire à Bourita qui avait indiqué que le Maroc est disposé à accueillir ses ressortissants à l’étranger en dehors de tout dispositif «Marhaba», si les pays européens de passage étaient prêts.

La nouvelle a fait la joie des gouvernements autonomes de l’Andalousie et de Sebta. Pour l’Andalousie, en charge du port d’Algésiras, l’idée de ne plus avoir à gérer des rassemblements de plusieurs milliers de personnes avec une forte promiscuité et un potentiel important de contagion, est une véritable délivrance.

Même son de cloche pour Sebta qui depuis avril n’a pas cessé de demander au gouvernement central espagnol de reporter ou même d’annuler l’opération. Sebta connaît d’importantes contraintes en matière d’espace avec l’obligation pour les flux de visiteurs de traverser la ville, exposant la population à des risques sanitaires, selon le gouvernement autonome.

Les plus grands perdants risquent d’être les stations d’essence situées sur les trajets du retour, en France et en Espagne, et pour qui les MRE étaient les clients de la saison. Coup de massue aussi pour les commerçants d’Algésiras et de Sebta chez lesquels, une grande majorité de MRE, faisaient leurs emplettes de dernière minute avant de rentrer au pays. Sans parler des compagnies maritimes pour qui la campagne Marhaba reste l’événement de l’année.

A l’ouverture des frontières côté marocain, les flux risquent en effet d’être minimes comparés à l’année dernière, d’autant plus que si le protocole sanitaire n’est pas adapté, les MRE ni d’ailleurs aucun visiteur ne s’empressera de rentrer au pays.

Ali ABJIOU

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    abonnement@leconomiste.com
    mareaction@leconomiste.com
    redaction@leconomiste.com
    publicite@leconomiste.com
    communication@leconomiste.com

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc