×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

Vacances: Les Marocains toujours partants!

Par Badra BERRISSOULE | Edition N°:5789 Le 24/06/2020 | Partager
Quatre régions plébiscitées
Dakhla Oued Eddahab, Tanger-Tétouan-Al Hoceima, Marrakech-Safi et Agadir-Souss Massa
Les hôtels sont sur le pied de guerre, mais l’informel aussi

Les sondages et les études de marchés se multiplient et les réponses sont toujours les mêmes: les Marocains rêvent de vacances surtout après la plus grande crise sanitaire que le monde a connu, et qui a conduit à trois mois de confinement. Ils rêvent de plages, d’Atlantique et de Méditerranée, de villes où il fait bon vivre comme Marrakech, Tanger ou Asilah. Ils rêvent d’oublier la pression psychologique due au confinement.

dakhla-089.jpg

Entre désert et mer, Dakhla ressemble à une île avec de belles plages sauvages sur la côte Atlantique (Ph. TI)

Après le baromètre l’ONMT mené sur le sujet, c’est le sondage réalisé par la Confédération nationale du tourisme en partenariat avec Tourismapost qui vient de confirmer le constat. Les deux partenaires ont lancé entre le 15 mai et le 15 juin 2020, un sondage national afin de connaître les régions qui font le plus rêver les Marocains, qui a mis en lice douze régions du Royaume, chacune présentant des atouts certains.

agadir-imsouane-taghazout-089.jpg

Agadir, Imsouane, Taghazout. L’offre de plages est pléthorique dans le Souss Massa. Ci-dessus le village de Taghazout (Ph. TB)

Les votes ont plébiscité Dakhla Oued Eddahab, Tanger-Tétouan-Al Hoceima, Marrakech-Safi et Agadir-Souss Massa. Un résultat sans surprise pour une saison estivale, dans la mesure où, durant ces longs mois de confinement, les internautes ont rêvé d’évasions, de grands espaces et de grand large», souligne la CNT. Hicham Lahlou, designer de renom va réaliser 4 affiches, chacune pour l’une des régions retenues et qui seront mises à leur disposition afin qu’elles les utilisent comme outil de promotion de leur destination.

C’est donc une période estivale particulière pour les Marocains si l’on croit le sondage de la CNT et aussi celui de l’ONMT. À noter que l’Office a lancé un appel à manifestation d’intérêt à destination des 12 conseils régionaux du tourisme (CRT) pour mener conjointement des campagnes de communication en faveur des nationaux.

plages-du-nord-089.jpg

Les belles plages du nord sont habituellement plébiscitées par toutes les catégories sociales qui ne résistent pas à l’appel de la Méditerranée (Ph Adam)

L’Office s’est engagé sur un accompagnement financier à hauteur de 500.000 DH à 1,5 million de DH par CRT, selon le potentiel de la destination et ses infrastructures hôtelières (voir notre édition N° 5784 du 17 juin 2020). La première campagne doit commencer le 1er juillet. L’idée est de faire connaître la région et ses atouts et aussi encourager une politique tarifaire adaptée à tous les segments.

essaouira-089.jpg

Essaouira, c’est plus de 150 km de plages et endroits inédits pour les vacanciers (Ph. DB)

Pour l’heure et à l’exception des établissements en all inclusive, les professionnels (voyagistes et hôteliers) n’ont pas encore dévoilé leur brochure ni leurs tarifs. «L’équilibre entre l’offre et la demande se fera et les prix évolueront selon les occupations réelles», explique un opérateur.

Et d’ajouter que l’offre cette année sera abondante au bénéfice du client. Il ne faut pas oublier non plus l’offre informelle et les logements AirBNB qui vont profiter encore plus cette année du double effet du déconfinement : les Marocains retrouvent leur liberté et souhaitent en profiter, mais ils veulent aussi de plus en plus éviter les foules et vont tester ces logements proposés sur Airbnb et ceux proposés à l’entrée de chaque ville touristique par des rabatteurs.

Tanger et Marrakech prennent du galon, sauf que…

Le sondage réalisé par la Confédération nationale du tourisme révèle que les régions de Tanger/Al Hoceima/Tétouan et Marrakech/Safi restent en tête des envies des Marocains, puisque l’offre y est pléthorique et que les deux régions sont devenues des marques sur le plan touristique. Sauf que, le déconfinement progressif et les exigences sanitaires ne voit pas les choses de la même manière et 4 des villes (Marrakech, Tanger, Larache, Asilah) de ces régions sont encore en zone 2 où le tourisme est interdit. En attendant le reclassement, les Marocains continuent de ronger leurs freins.

                                                                        

70% des Marocains veulent voyager selon l’ONMT

Le baromètre réalisé par l’ONMT sur la perception et le comportement du consommateur marocain  a montré que 70% des sondés ont l’intention d’aller en vacances. La durée moyenne du voyage post-confinement, sa durée ne dépasserait pas, selon le baromètre les deux semaines pour les trois quarts des répondants.

«Ainsi, plus d’1 personne sur 2 compte voyager en petite famille (couple + enfants), essentiellement les 35 à 55 ans, les habitants de Souss-Massa et ceux du Sud. Les catégories AB et les plus de 55 ans sont plus nombreux à vouloir voyager en couple alors que les 25 à 34 ans préfèrent voyager seuls», rapporte l’ONMT.

Il ressort également de l’étude que 36,5% des questionnés envisagent de visiter la famille, alors que 29,1% souhaiteraient aller en bord de mer, tandis que 26,6% ont une préférence pour la nature. Les amateurs de la mer se trouvent surtout parmi les AB, les 18-34 ans, les habitants de Casa-Settat et de Fès-Meknès.

Quant aux amateurs de voyages dans la nature, on les retrouve surtout parmi les C1, les 55-64 ans et les habitants de Tanger-Tétouan-Al Hoceima.

Badra BERRISSOULE

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    abonnement@leconomiste.com
    mareaction@leconomiste.com
    redaction@leconomiste.com
    publicite@leconomiste.com
    communication@leconomiste.com

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc