×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Société

Musulmans, chrétiens et juifs autour d’un Ftour Virtuel

Par Ghizlaine BADRI | Edition N°:5761 Le 14/05/2020 | Partager
Près de 1.000 personnes réunies pour la 8e édition de «Ftour Pluriel»
Une fête virtuelle, symbole de la coexistence des religions et des cultures au Maroc
Plusieurs personnalités du domaine artistique, culturel, sociétal et religieux ont répondu présent

 «Pour célébrer la coexistence des trois religions monothéistes dans un esprit de communion, de paix et de partage, plus d’un millier d’internautes de toute confession se sont réunis virtuellement pour rompre le jeûne du Ramadan ensemble.

«Depuis que les Ftours Pluriels existent, je n’ai jamais manqué ce rendez-vous emblématique de la richesse de toutes nos diversités et de la profondeur de leur ancrage dans le consensus national», indique André Azoulay, conseiller de SM le Roi Mohammed VI et président de l’association Essaouira Mogador. L’évènement organisé par «Ftour Pluriel» qui célèbre sa 8e édition cette année a battu des records.

ftour-061.jpg

Parmi les personnalités présentes à ce Ftour Pluriel, André Azoulay, conseiller de SM le Roi Mohammed VI, Ahmed Ghayat, président de «Marocains Pluriels», Driss  El Yazami, ancien président du Conseil national des droits de l’Homme (CNDH), le professeur Jaâfar Heikel, spécialiste en épidémiologie, Moulay Abdellah Cherif Ouazzani, islamologue et formateur d’imams, l’ambassadeur de la Nonciature apostolique du Vatican à Rabat, Monseigneur Vito Rallo, le Cardinal Cristobal Lopez Romero, Archevêque de Rabat et le Grand Rabbin de Casablanca, Joseph Israel (Ph. MAP)

Près de 1.000 personnes ont participé au repas de rupture du jeûne virtuel de ce 8e jour du Ramadan qui a réuni plusieurs personnalités du monde religieux, culturel, associatif et artistique. La crise sanitaire liée au Covid-19 n’a pas empêché la tenue de cette édition de «Ftour Pluriel», plus solidaire que jamais et déterminée à sortir vainqueur de cette pandémie mondiale.

«Cette année, notre rendez-vous est certes virtuel, mais paradoxalement l’histoire retiendra qu’il aura été celui qui a réuni le plus grand nombre de participants désireux de saluer l’exceptionnelle convergence de la stratégie pionnière et visionnaire mise en œuvre par SM le Roi avec la maturité dont fait preuve notre peuple, pour donner toutes ses chances de succès à cette réponse marocaine face à la pandémie du Covid-19», a souligné Azoulay.

«Chacun d’entre nous est une victime potentielle face à ce défi mais chacun d’entre nous est aussi porteur potentiel d’une partie de la solution», a-t-il ajouté, mettant en relief «la Culture de la solidarité à laquelle nous nous sommes identifiés, nous Marocains».

Au cours de ce Ftour organisé en partenariat avec le centre communautaire SOS-Simon Pinto, le président de Marocains Pluriels Ahmed Ghayat a lancé: «Il y a eu beaucoup de moments intenses durant ces 2h de live et nous avons vraiment vécu l’expression d’un Maroc pluriel, d’un Maroc uni. Nos jeunes ne connaissent quasiment rien de nos compatriotes juifs et chrétiens vivant sur notre sol. Le 1er Ftour Pluriel a été un déclencheur, un déclic, aujourd’hui les ponts ont remplacé les murs et ce ftour n’est plus seulement un héritage mais un projet d’avenir. Aujourd’hui l’idée du Ftour Pluriel s’est démultipliée et est devenue une tradition reprise à Paris, Tunis, Beyrouth, Montréal et Marrakech».

L’événement virtuel a été agrémenté par la diffusion d’enregistrements vidéo émanant de plusieurs personnalités nationales, comme Pierre Sibony, président du SOC-Simon Pinto, Driss El Yazami, ancien président du Conseil national des droits de l’Homme (CNDH), le professeur Jaâfar Heikel, spécialiste en épidémiologie, Moulay Abdellah Cherif Ouazzani, islamologue et formateur d’imams, l’ambassadeur de la Nonciature apostolique du Vatican à Rabat, Monseigneur Vito Rallo, et le Cardinal Cristobal Lopez Romero, Archevêque de Rabat.

Par la même occasion, le Grand Rabbin de Casablanca, Joseph Israel, a prononcé, en hébreu, «la prière à Sa Majesté le Roi et à la famille royale», alors que la partie «chant spirituel» a été assurée par Maxime Karoutchi, Nabyla Maan, Sanaa Maharati, Maria Naciri, Jihane Bougrine et la Chorale Gosspel.

G.B.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    abonnement@leconomiste.com
    mareaction@leconomiste.com
    redaction@leconomiste.com
    publicite@leconomiste.com
    communication@leconomiste.com

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc