×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Economie

El Malki se greffe sur l’initiative royale pour l’Afrique

Par Mohamed CHAOUI | Edition N°:5747 Le 23/04/2020 | Partager
Objectif: Etablir un cadre opérationnel pour l’accompagner dans la gestion du Covid-19
Les organisations régionales parlementaires saisies
Les questions orales du 27 avril consacrées à la situation économique et financière
el-malki-047.jpg

La Chambre des représentants se met au service de l’initiative royale, visant à établir un cadre opérationnel afin d’accompagner les pays africains dans leurs différentes phases de gestion de la pandémie du Covid-19 (Ph. Jarfi)

Une semaine après l’annonce de l’initiative royale en direction des pays africains en matière de lutte contre la pandémie du Covid-19, le président de la Chambre des représentants, Habib El Malki, est aux commandes. Ainsi, lors de leur réunion hebdomadaire du lundi dernier, il a sensibilisé les membres du bureau à la nécessité de se greffer sur la résolution royale rendue publique le lundi 13 avril.

En effet, SM le Roi s’était entretenu au téléphone avec les présidents sénégalais et ivoirien sur l’évolution alarmante de la pandémie Covid 19 dans le continent africain. Au cours de ces entretiens, le Souverain a proposé de lancer une initiative des chefs d’Etat africains visant à établir un cadre opérationnel afin d’accompagner les pays africains dans leurs différentes phases de gestion de la pandémie. Il s’agit d’une initiative pragmatique et orientée vers l’action, permettant un partage d’expériences et de bonnes pratiques pour faire face à l’impact sanitaire, économique et social de la pandémie.

Les membres du bureau de la Chambre ont applaudi la proposition du président qui vise à positionner l’institution au cœur des dossiers stratégiques. Ils ont également valorisé l’initiative royale, qualifié de pionnière qui tranche avec le contexte difficile, caractérisé par une gestion internationale unilatérale de la crise et une absence de vision de coopération et de coordination. Pourtant, ces conditions exceptionnelles devraient dicter des règles et des sentiments de solidarité entre les peuples africains.

En tout cas, pour la Chambre des représentants, cette orientation royale vise des objectifs humanitaires. C’est pour ces raisons que Habib El Malki a saisi par courrier certaines organisations régionales comme notamment l’Assemblée parlementaire de la francophonie, l’Union parlementaire africaine et le Parlement panafricain. L’objectif est de les sensibiliser à la nécessité d’inscrire la question de coopération africaine en matière de lutte contre le Covid-19 à l’ordre du jour de leurs travaux.

Par la suite, le président s’est réuni avec les chefs de groupe et de groupement parlementaires pour les mettre au parfum sur sa volonté d’impliquer les organisations régionales. Ainsi, ils ont décidé de mettre en place un groupe de travail provisoire. Ce dernier sera chargé «de préparer des études et des propositions de nature à contribuer à enrichir la base législative dans ses différents aspects professionnels et institutionnels», souligne un communiqué de presse publié à l’issue de cette réunion qui a abordé d’autres questions.

■ Travail des Commissions permanentes:
 Les membres du bureau de la Chambre ont également abordé le travail des Commissions parlementaires. Ainsi, il a été question d’élargir la participation pour l’étendre aux différents membres de ces commissions. Cette opération se fera à travers le système de visio-conférence. Le président de la Chambre a confirmé la mise à disposition des moyens techniques pour réaliser cet objectif. Il a saisi par courrier les présidents de ces commissions pour prendre les mesures appropriées. L’idée est de tenir des réunions tout en permettant aux membres absents à cause de l’état d’urgence sanitaire, de suivre et d’intervenir dans les discussions.

■ Contrôle du gouvernement:
La prochaine séance des questions orales du lundi 27 avril sera consacrée à l’examen de la situation économique et financière. Le débat aura lieu en présence de Mohamed Benchaâboun, ministre de l’Economie, des finances et de la réforme administrative. Plusieurs volets seront abordés comme notamment les mesures prises dans le cadre du Comité de veille économique et l’implication du secteur bancaire dans les différents chantiers lancés dans ce cadre.

■ Programme de la séance plénière:
Les membres du bureau ont décidé de consacrer la séance plénière du 21 avril pour le vote du projet de loi relatif aux mesures exceptionnelles au profit des employeurs adhérents à la CNSS et les salariés déclarés, affectés par l’impact du Covid-19. Ce texte a été adopté par les deux chambres du Parlement. Il devra remplacer le décret qui organisait les mécanismes d’indemnisation des salariés.

■ Création d’une plateforme d’échanges:
Les travaux des Commissions permanentes ont été largement suivis par l’opinion publique. Cela se mesure par le nombre de commentaires et de propositions émis à cette occasion. Le président de la Chambre compte mettre en place un dispositif de communication pour renforcer la logique de proximité et d’ouverture sur l’extérieur. Cela se fera à travers la création d’une nouvelle plateforme sur le site officiel de la Chambre. Celle-ci prendra en charge la réception des avis, des suggestions et des recommandations des citoyens. Toutes les composantes politiques seront sensibles à une telle réactivité des différentes couches de la société. Les membres du bureau ont adhéré à cette initiative.

■ Législation spéciale santé:
La Chambre des représentants s’est engagée à se concentrer sur le cadre légal organisant le secteur de la santé en vue de l’améliorer et de le renforcer. Le but est de garantir au pays un dispositif juridique qui répond aux attentes de l’ensemble des marocains. Sur le même registre, il a été décidé de constituer un groupe de travail thématique pour se pencher sur ce chantier.

M.C.
 

 

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    abonnement@leconomiste.com
    mareaction@leconomiste.com
    redaction@leconomiste.com
    publicite@leconomiste.com
    communication@leconomiste.com

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc