×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste

Edition N° 6119 | Le 22/10/2021
Les dépenses du personnel augmentent régulièrement au cours de ces dernières années. En 2022, elles devront atteindre 147,536 milliards de DH contre 139,863 milliards de DH pour 2021. Pour l’année prochaine, le chiffre (127,18 milliards de DH) ne prend pas en compte les cotisations de l’Etat au titre de la prévoyance sociale et de la retraite qui sont de l’ordre de 20,35 milliards de DH...
Edition N° 6118 | Le 21/10/2021
Le cafouillage de l’annonce suivie de l’annulation de la présentation du projet de loi de finances pour 2022 devant le Parlement lundi dernier a été oublié. Le chef de gouvernement a déposé le PLF et les multiples documents qui l’accompagnent au Parlement dans les temps réglementaires. Le Fonds Mohammed VI pour l’investissement, qui devra tenir son premier conseil d'administration, a pour...
Edition N° 6117 | Le 19/10/2021
La dernière réunion du Conseil des ministres, présidé par le Roi, a adopté les orientations générales du projet de loi de finances pour 2022. Une séquence constitutionnelle qui ouvre la voie au marathon parlementaire qui démarre la semaine prochaine. Mais l’autre fait marquant de cette rencontre a été la nomination de deux ambassadeurs: Mohamed Benchaâboun pour le poste de Paris et Youssef...
Edition N° 6117 | Le 19/10/2021
Pour l’élaboration des mesures fiscales, le gouvernement accorde une importance particulière à la mise en œuvre progressive de la loi-cadre relative à la fiscalité, adoptée au cours de cette année. En effet, l’application de cette réforme s’établit sur une période de 5 ans, à travers des dispositions contenues dans les lois de finances. Pour l’élaboration des mesures fiscales, le gouvernement...
Edition N° 6117 | Le 19/10/2021
Après avoir assisté au conseil des ministres dimanche, présidé par le Roi, Aziz Akhannouch a enclenché par la tenue d’un conseil de gouvernement hier matin. L’objectif est d’adopter le projet de loi de finances (PLF) pour 2022. Cette accélération est dictée par le dead-line fixé pour le dépôt du texte au Parlement avant le 20 octobre. Entre temps, sa présentation par la nouvelle ministre de l’...
Edition N° 6115 | Le 15/10/2021
Le gouvernement de Aziz Akhannouch a été investi mercredi soir par un vote de confiance au sein de la Chambre des représentants de 213 voix pour, 64 contre et 1 abstention. Il doit maintenant s’attaquer au dossier urgent du projet de loi de finances (PLF) pour 2022 (Ph Bziouat) Ouf de soulagement! Le gouvernement de Aziz Akhannouch a été investi mercredi soir par un vote de confiance au...
Edition N° 6114 | Le 14/10/2021
La date du congrès extraordinaire du PJD vient d’être arrêtée par son secrétariat général. C’est donc le 30 octobre prochain, en présentiel à Bouznika pour les membres du conseil national et à distance pour les représentations régionales. En 2017, Saâdeddine El Othmani a été élu nouveau secrétaire général du PJD lors du 8e congrès national du parti. Quatre ans plus tard, après la débâcle...
Edition N° 6113 | Le 13/10/2021
Le nouveau chef du gouvernement veut aller vite. Il a laissé une seule journée aux parlementaires pour leur permettre de s’imprégner du contenu du programme de l’exécutif dont les grandes lignes ont été présentées lundi. Aziz Akhannouch a présenté le programme du gouvernement lundi. La feuille de route a été déclinée en trois grandes priorités. D’abord, le volet social, l’économie locale et...
Edition N° 6113 | Le 13/10/2021
Aujourd’hui, c’est le grand oral pour Aziz Akhannouch. Après le débat et sa réponse sur son programme gouvernemental, la Chambre des représentants procédera au vote de confiance qui accorde l’investiture à son gouvernement. A moins d’un coup de théâtre, c’est une formalité constitutionnelle en raison de la majorité confortable dont il dispose. Qu’importe, l’essentiel est ailleurs. En effet...
Edition N° 6112 | Le 12/10/2021
La règle est installée: à chaque nomination, le nouveau ministre reçoit une prime de 10.000 DH, destinée à renouveler sa garde robe. Le chef du gouvernement en a le double. Mais pour les ministres qui quittent le navire, l’Etat est généreux. En effet, un dispositif a été conçu pour ne pas les laisser sans ressources financières après la fin de leurs missions. Il consiste à leur verser une prime...
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    abonnement@leconomiste.com
    mareaction@leconomiste.com
    redaction@leconomiste.com
    publicite@leconomiste.com
    communication@leconomiste.com

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc