×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Entreprises

Hôtellerie: Nouvelle adresse branchée à Casablanca

Par Aziza EL AFFAS | Edition N°:5634 Le 14/11/2019 | Partager
Le Radisson Blu ouvre ses portes au centre-ville
La capacité litière augmente en moyenne de 6% depuis 2013
radisson-blu-034.jpg

Radisson Blu, qui se veut également un espace entièrement dédié à l’art, présente une exposition artistique permanente d’œuvres réalisées par l’artiste moderniste Mohamed Melehi, dont les peintures se distinguent par un kaléidoscope de couleurs (Ph. Alnasser)

Radisson Group vient de lancer son premier hôtel à Casablanca et le 100e en Afrique. Situé en plein centre-ville historique, le nouveau Radisson Blu a élu domicile au cœur du boulevard Mohammed V, à proximité de l’ancienne médina et d’autres attractions touristiques.

Ce 5 étoiles est une signature du designer Jaime Beriestain. L’hôtel, qui se veut également un espace entièrement dédié à l’art, présente une exposition artistique permanente d’œuvres réalisées par Mohamed Melehi, dont les peintures se distinguent par un kaléidoscope de couleurs. 

Radisson Blu, qui cible une clientèle business et loisirs, est également à quelques encablures de la Marina. «Nous sommes ravis d’ouvrir les portes de notre premier hôtel à Casablanca, la plus grande ville du Maroc, mieux connue comme la porte d’entrée de l’Afrique», affirme Tim Cordon, vice-président principal Moyen-Orient et Afrique, au sein du groupe hôtelier Radisson. L’établissement compte un centre d’affaires de 450 m², un rooftop avec piscine et sky bar, un Spa, une piscine couverte et le premier restaurant Yuzu à Casablanca, spécialisé dans la cuisine asiatique.

Avec cette nouvelle unité, la capacité litière de la ville se renforce donc de 120 chambres supplémentaires ainsi que 16 suites qui donnent sur de charmants bâtiments art déco et sur l’océan Atlantique.

Troisième destination touristique du pays, la capitale économique a enregistré plus de 2 millions de nuitées en 2017, dont la grande majorité est portée par la demande étrangère (75%). Pour rappel, il y a encore quelques années, l’offre hôtelière de la ville était limitée. Dès qu’il y a 2 ou 3 gros évènements concomitants, les hôtels affichent complet.

Aujourd’hui, la donne est en train de changer. La capacité litière de la ville augmente en moyenne de 6% depuis 2013, passant d’un peu plus de 16.000 lits à plus de 20.217 en 2017. Campanile, Onomo, Barcelo Anfa, Novotel, Ibis, Le Casablanca, Four Season, Grand Mogador… Plusieurs enseignes ont ouvert leurs portes récemment. D’autres sont en chantier dont deux Radisson Blu qui ouvriront à Casablanca prochainement et dont l’emplacement n’est pas encore révélé.

Selon une étude, effectuée par un opérateur de la place, les 4 et 5 étoiles sont les plus prisés, sachant qu’ils représentent 54% de l’offre hôtelière de la métropole. Ils accaparent ainsi plus de 60% des arrivées et nuitées de la capitale économique. Les 5 étoiles superforment par rapport au marché avec un taux d’occupation de 65% en 2017, supérieur à la moyenne de la ville qui est de 52%.

Aziza EL AFFAS

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    abonnement@leconomiste.com
    mareaction@leconomiste.com
    redaction@leconomiste.com
    publicite@leconomiste.com
    communication@leconomiste.com

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc