×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Régions

    Comment Sidi Bennour dynamise ses potentialités agricoles

    Par Jamal Eddine HERRADI | Edition N°:5608 Le 07/10/2019 | Partager
    933 millions de DH investis grâce au Plan Maroc vert
    Les projets des différents piliers de la stratégie se poursuivent
    Diversification, intensification et valorisation de la production
    region_sidi_bennour_008.jpg

    C’est connu, la province de Sidi Bennour dispose d’un fort potentiel agricole et d’importantes infrastructures hydro-agricoles. Elle s’étale sur une superficie totale de 312.000 hectares avec une superficie agricole utile (SAU) de 283.000 hectares dont 70.090 hectares irrigués (48% de la superficie irriguée de la région). L’irrigation est répartie en une superficie irriguée par la grande hydraulique de 69.300 hectares (25% de la SAU) et une superficie de 790 hectares irriguée par le pompage.

    La population totale de la province est de 452.448 habitants dont 366.766 habitants en milieu rural, soit 81%. Cette population rurale se caractérise par une forte densité de l’ordre de 117 habitants/km². Quant au nombre total des exploitations agricoles, il s’élève à 42.442 toutes tailles confondues.

    Dynamique engendrée

    Le secteur agricole au niveau de cette province est, il faut le dire, assez bien organisé et compte 353 coopératives agricoles actives, dont 74% concernent la seule filière laitière, et une vingtaine d’associations professionnelles agricoles.

    Avec la dynamique engendrée par le Plan Maroc vert, les potentialités agricoles de la province de Sidi Bennour ont été améliorées significativement.  Ainsi, 10 projets Pilier II, 6 projets d’agrégation, 12 projets individuels et 3 projets transverses sont en cours de réalisation au niveau de cette province.

    Les projets Pilier II portent sur la reconversion des terres jusque-là réservées à la céréaliculture et se trouvant en zones marginales, en superficie pour l’arboriculture fruitière (oliviers, figuiers, vigne doukkalie,…). Ils ont trait également à la diversification des productions (apiculture, héliciculture) et l’intensification et la valorisation (lait, maraîchage).

    Les projets Pilier I concernent, quant à eux, l’intensification des productions au niveau de la zone irriguée et l’agrégation des productions  notamment de betteraves à sucre, de lait, de viandes rouges, de céréales et d’oléagineux.

    Les 3 projets transverses portent sur la reconversion des systèmes d’irrigation, l’extension de l’irrigation au niveau du Haut Service et la réalisation d’un marché à bestiaux. La reconversion des systèmes d’irrigation est en cours de réalisation sur 32.900 ha pour un investissement de 2,4 milliards de dirhams. Idem pour l’extension de la superficie irriguée sur 2.500 ha au niveau du périmètre Haut Service des Doukkala.

    En outre, les travaux de réalisation du marché à bestiaux au niveau de la commune Lmachrek, où a été organisé le Salon de l’élevage, ont atteint un état d’avancement de 75%.

    A noter aussi qu’en plus de ces projets, les agriculteurs de la province bénéficient des aides à l’investissement octroyées par l’Etat dans le cadre du Fonds de développement agricole (FDA). Ces aides cumulées ont atteint, à fin juillet 2019, 616 millions de dirhams, soit en moyenne 60 millions de dirhams  par an.

    Ces incitations ont induit des investissements très importants au niveau des exploitations agricoles de la province, soit plus de 933 millions de dirhams. La province de Sidi Bennour a bénéficié à elle seule de 66% de la totalité des aides octroyées aux agriculteurs dans la zone d’action de l’ORMVAD.

    Les potentialités naturelles de la zone et l’intervention de l’Etat à travers les instruments mis en place dans le cadre du Plan Maroc vert ont permis à la province de Sidi Bennour de contribuer significativement à la production régionale avec 84% de betteraves à sucre, 55% de raisins de table, 46% de fourrages, 45% de lait, 25% de viandes rouges, 24% des céréales et 12% des cultures maraîchères.

    Betterave: La plus grande superficie au Maroc

    bettrave_agricultures_008.jpg

    La province de Sidi Bennour produit annuellement pas moins de 1,43 million de tonnes de betteraves à sucre cultivées sur une superficie de 46.000 hectares, la plus grande dédiée à cette culture au Maroc. Elle participe également à hauteur de 4,3 millions de quintaux à la production des céréales d’automne. En plus de 144.000 quintaux de semences sélectionnées produits sur 4.500 hectares qui font de la province un leader en la matière.
    La production de lait dans cette province atteint 290 millions de litres, soit 45% de la production totale de la région Casablanca-Settat.
    Quant aux viandes rouges, la province en produit quelque 20.000 tonnes (25% de la production de la région) dont 17.000 tonnes de viande bovine.
    Pour les légumineuses, la province participe à hauteur de 12% à la production de la région (65.000 quintaux). Elle alimente également les marchés de 100.000 tonnes de légumes de saison et 36.000 tonnes de fruits (olives, raisin, figue…).

    J.E. HERRADI

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      abonnement@leconomiste.com
      mareaction@leconomiste.com
      redaction@leconomiste.com
      publicite@leconomiste.com
      communication@leconomiste.com

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc