×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Régions

    Souss Massa: Moucharaka Mouwatina donne la parole aux jeunes

    Par Sabrina BELHOUARI | Edition N°:5573 Le 09/08/2019 | Partager
    Ecouter, échanger avec la jeunesse, une mine d'informations à mettre à profit
    Objectif, instaurer un processus consultatif réunissant jeunes et autorités

    Comment dépasser les défiances de la participation des jeunes dans l’élaboration des politiques publiques et les inciter à une participation effective dans la vie associative? Ou encore, dans quelle mesure les organisations des jeunes pourraient constituer une force influente dans le processus de plaidoyer sur les politiques publiques relatives aux jeunes?

    Voilà deux questions, parmi tant d’autres, auxquelles la rencontre régionale «Pour une meilleure implication des jeunes dans les politiques publiques régionales» qui s’est déroulée récemment à Agadir a cherché à répondre.

    Celle-ci a été organisée par le programme Moucharaka Mouwatina, en collaboration avec l’Instance consultative des jeunes et de l’avenir de la région Souss Massa, le conseil régional de Souss Massa, l’Agence allemande de coopération internationale GIZ et l’ONG Migrations & Développement. La rencontre a connu la participation de 220 personnes dont des acteurs institutionnels et organisations de la société civile, instances consultatives et des représentants des collectivités territoriales.

    «Cette rencontre régionale a pour objectif de promouvoir la contribution des dynamiques de jeunes et des organes et instances de la région Souss-Massa à la prise de décision, et d’influencer positivement les programmes des collectivités territoriales et les politiques publiques relatives aux jeunes», explique Mohamed Mahrach, coordonnateur du bureau régional de Souss-Massa du programme Moucharaka Mouwatina.

    Cet événement a permis de soulever les difficultés qui entravent l’implication active des jeunes dans la prise des décisions publiques. Trois ateliers ont donné la parole aux jeunes pour s’exprimer sur différents thèmes: la formation et l’emploi, les instances consultatives et les mécanismes de participation citoyenne et enfin la présence des jeunes dans les politiques publiques et l’action associative.

    L’objectif était de discuter du degré d’intérêt des acteurs dans les politiques publiques aux affaires des jeunes et l’appréciation du rôle de ces derniers, mais également des contraintes empêchant la participation effective des jeunes, accent mis sur les jeunes femmes et sur les personnes en situation de vulnérabilité.

    Egalement au coeur des débats, les détails de la mise en oeuvre des nouveaux mécanismes de la démocratie participative (les pétitions et les motions) dans la région, et la suite qui leur a été donnée par les parties concernées.

    «Cette rencontre a permis de faire participer l’Université Ibn Zohr, les centres de recherches et les acteurs locaux au débat sur les affaires relatives à la jeunesse et à la participation citoyenne. Il en a également résulté le renforcement du partenariat entre les instances consultatives et différents acteurs et intervenants dans le renforcement de la démocratie participative», assurent les organisateurs.

    Enfin, cette rencontre régionale a abouti à élaborer une feuille de route définissant le mode de fonctionnement des instances consultatives dans son processus d’élaboration des politiques publiques à travers les propositions et recommandations finales des participants.

    Le détail du programme

    moucharaka_mouwatina_073.jpg

    Pour rappel, le programme Moucharaka Mouwatina entend accompagner et renforcer la contribution effective des organisations de la société civile marocaine à la consolidation de l'Etat de droit, à la démocratisation et au développement socio-économique au Maroc. Il vise à améliorer l'environnement institutionnel et légal des organisations de la société civile marocaine et à promouvoir leur implication dans la définition, la mise en œuvre, le suivi et l’évaluation des politiques publiques. Le programme appuie les initiatives de la société civile dans les domaines de la jeunesse, de l’égalité et de l’environnement et se déploie au niveau régional, à travers quatre bureaux dans les régions pilotes de Casablanca-Settat, l’Oriental, Souss-Massa et Tanger-Tétouan-Al Hoceïma.

    De notre correspondante permanente, Sabrina BELHOUARI

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      abonnement@leconomiste.com
      mareaction@leconomiste.com
      redaction@leconomiste.com
      publicite@leconomiste.com
      communication@leconomiste.com

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc