×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Economie

    Agriculture: Coup d’envoi du SIAM 2019

    Par Youness SAAD ALAMI | Edition N°:5497 Le 17/04/2019 | Partager
    Le prince Moulay El Hassan inaugure la 14e édition
    PIB agricole, emplois, productions… le bilan des 10 ans du PMV
    siam_2019.jpg

    Le bilan des 10 années du Plan Maroc Vert fait office d’accueil au pavillon du ministère de l’Agriculture. Grâce à la stratégie du département d’Aziz Akhannouch, le PIB agricole a augmenté de 66% entre 2008 et 2018. Inclusivité et emplois, sécurité alimentaire, et optimisation des ressources hydrauliques figurent parmi les priorités du ministre de tutelle (Ph YSA)

    Coup d’envoi, hier, de la 14e édition du Salon international de l’agriculture au Maroc (SIAM), à Meknès. La vitrine agricole du Royaume a été inaugurée par SAR le Prince Moulay El Hassan, en présence de plusieurs délégations étrangères, diplomates, ministres et autres hauts responsables. Sans oublier le gotha économique représenté notamment par Mustapha Terrab, Abdeslam Ahizoune, Tariq Sijilmassi, et Miriem Bensalah.

    L’évènement qui célèbre cette année la thématique de «l’employabilité des jeunes, levier de développement agricole» se poursuivra jusqu’au 21 avril à Sahrij Souani et Jnane Benhalima, avec la participation de 1.500 exposants venant de 62 pays, dont la Suisse comme pays hôte.

    Ce salon est l’occasion, pour Aziz Akhannouch, d’exposer les réalisations du secteur agricole, son potentiel et ses ambitions. Le SIAM constitue aussi le moment opportun pour le ministre de tutelle de présenter le bilan tant attendu du Plan Maroc Vert (PMV). Un bilan qui fait office d’accueil au pavillon du département de l’agriculture. Sous l’intitulé «PMV, 10 ans après», la présentation défend les dimensions économique, sociale et environnementale de la stratégie agricole nationale.

    Pour le premier volet, le bilan met en avant l’évolution du produit intérieur brut agricole (PIBA) entre 2008 et 2018. Lequel enregistre un taux moyen annuel de 5,25%, contre 3,8% pour les autres secteurs économiques. Le PIBA a ainsi atteint 125 milliards de DH en 2018 contre 70 milliards de DH en 2003.

    En matière d’incitation à l’investissement, le PMV aura mobilisé, en 10 ans, un budget global de 108 milliards de DH. Dans cette enveloppe, l’investissement public représente 38% (41 milliards de DH), tandis que l’investissement privé généré s’établit à 67 milliards de DH (62%).

    En ce sens, l’effet levier de l’incitation publique est évalué à 2,4 DH privé pour chaque DH investi par le public. A noter que 80% des incitations publiques vont aux petits et moyens agriculteurs exploitant une superficie de moins de 50 ha, et disposant d’un cheptel de moins de 10 bovins et moins de 50 ovins.

    S’agissant de la dimension sociale, les 10 années du PMV ont permis de rehausser le PIBA de 66%, passant ainsi de 5,7% en 2008 à 9,5% en 2018. En matière d’emploi, le ministère de l’Agriculture et de la pêche maritime évoque une hausse considérable des postes créés.

    En chiffres, l’agriculture a généré 328 millions de journées de travail en 2018, contre 280 millions de journées, 10 ans auparavant. Soit une création de quelque 48 millions de journées de travail additionnelles, équivalent temps plein de 250.000 à 300.000 emplois additionnels.

    En outre, le PMV garantit la sécurité alimentaire. Ce, à travers une augmentation significative des disponibilités en produits alimentaires, entrainant un accroissement de la consommation moyenne par individu et du taux de couverture des besoins.

    Statistiquement, la consommation des Marocains en céréales, viandes rouges, viandes blanches, fruits et légumes, sucre et lait, a grimpé respectivement de 86%, 31%, 43%, 15%, 23%, et 23%, entre 2008 et 2018. A noter que les taux de couverture des besoins atteignent 65% pour les céréales, 99% pour les viandes rouges, 100% pour les viandes blanches et fruits et légumes, 50% pour le sucre et 98% pour le lait.

    Prioritaire dans le PMV, la dimension environnementale confirme l’amélioration de la résilience du secteur. Ainsi, la structure du PIBA a changé au cours des 10 dernières années, faisant que celui-ci est moins dépendant de la production céréalière.

    «Ceci est dû à la sécurisation des ressources hydriques à travers l’extension et la modernisation de l’irrigation et le développement de l’irrigation localisée», explique-t-on. Et de poursuivre : « les superficies irriguées en système d’irrigation goutte à goutte ont atteint 560.000 ha, permettant une économie annuelle d’eau de 1,6 milliard de m3, soit l’équivalent d’un grand barrage».

    Derrière l’amélioration de la résilience du secteur figurent aussi la diversification et la reconversion des systèmes de cultures traditionnelles vulnérables aux aléas climatiques en cultures compétitives et à haute valeur ajoutée.

    Les jeunes à l’honneur chez CAM

    Le groupe CAM met à l’honneur les jeunes en milieu rural à travers un forum de l’entrepreneuriat qui leur est dédié dans un pavillon gigantesque implanté dans le pôle des institutionnels et sponsors. Ici, on met en avant une mobilisation totale et une approche concertée pour les futurs jeunes fellahs. «Pas moins de 800 jeunes entrepreneurs seront reçus durant le SIAM et accompagnés pour la concrétisation de tout projet en milieu rural portant sur le développement durable, les prestations de services à l’agriculture, et les activités économiques», souligne-t-on. Et d’ajouter: «des conseils techniques en montage de projets, conseils financiers pour optimiser la rentabilité, conseils pour la création de l’entreprise, et offres de financements adaptées, leur seront proposés».

    Vecteur d’inclusivité

    Le PMV a installé l’agriculture solidaire comme vecteur d’inclusivité. En effet, avec 60% du budget public, les petits et moyens agriculteurs sont les premiers bénéficiaires des programmes et projets du PMV. Au total, 43 milliards de DH des crédits de ce plan ont concerné des programmes et interventions en leur faveur. Ce montant a financé l’amélioration génétique du cheptel pour 127.000 bénéficiaires, l’encadrement sanitaire et vétérinaire pour 978.000 agriculteurs, le conseil agricole pour 430.000 d’entre eux, les aménagements hydrauliques pour 190.000 bénéficiaires, l’agriculture solidaire (690.000 bénéficiaires), l’agrégation agricole (52.000 bénéficiaires), l’assurance agricole (53.000 bénéficiaires), et les facteurs de production (143.000 bénéficiaires). Prioritaires pour ses concepteurs, les femmes et les jeunes en milieu rural constituent un gage d’une agriculture durable et inclusive. 

                                                              

    IAM: Une agriculture digitale

    Maroc Telecom met l’innovation et la digitalisation au service de l’agriculture, à l’occasion du SIAM 2019. C’est ainsi que l’opérateur historique a présenté, hier, son nouveau-né : « la serre intelligente». Prônant une agriculture digitale, grâce aux nouvelles technologies de l’Internet des objets et du Big data, le réseau d’IAM récupère instantanément les indicateurs bioclimatiques de la serre et les transmet à une plateforme Analytics hébergée dans le cloud de Maroc Telecom. L’analyse de ces données génère les actions appropriées à distance pour une gestion autonome et efficiente de la serre: déclenchement de l’irrigation, augmentation du taux d’humidité, ajout de fertilisants dans les sols, réglages de l’éclairage etc. En clair, la serre devient connectée et smart pour une agriculture performante et encore plus rentable.

    Youness SAAD ALAMI

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      abonnement@leconomiste.com
      mareaction@leconomiste.com
      redaction@leconomiste.com
      publicite@leconomiste.com
      communication@leconomiste.com

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc