×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Brèves internationales

    Ce que pense le FMI

    Par L'Economiste | Edition N°:5487 Le 03/04/2019 | Partager

    «La réforme de la fiscalité internationale des entreprises constitue un défi pour tous les pays. Mais les pays en développement dépendent tout particulièrement des recettes de l’impôt des sociétés pour financer des investissements essentiels en faveur de la population et des infrastructures», a fait savoir Christine Lagarde, la DG du FMI, lors de son intervention à la Chambre de commerce des Etats-Unis, Washington, le 2 avril 2019. Selon une analyse, les pays non membres de l’OCDE perdent environ 200 milliards de dollars par an à cause des entreprises qui transfèrent leurs bénéfices vers des paradis fiscaux. 
    En raison de ce manque à gagner, il est encore plus difficile pour les pays à faible revenu de renforcer la croissance et l’emploi, ainsi que d’atteindre leurs objectifs de développement durable d’ici 2030. La bonne nouvelle, c’est que des mesures sont en cours pour moderniser la fiscalité internationale des entreprises. Il reste cependant encore beaucoup à faire, et le FMI a présenté plusieurs pistes en vue de rendre le système plus équitable et de le préparer à l’avenir. 

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      abonnement@leconomiste.com
      mareaction@leconomiste.com
      redaction@leconomiste.com
      publicite@leconomiste.com
      communication@leconomiste.com

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc