×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Spécial Auto

    Les nouveautés du salon de Genève

    Par Youness SAAD ALAMI | Edition N°:5474 Le 15/03/2019 | Partager

    La plupart des grands constructeurs se sont donné une nouvelle fois rendez-vous au salon de Genève (du 7 au 17 mars). Cette 89e édition était l’occasion où les marques historiques ont côtoyé des préparateurs de tout horizon et des constructeurs nouveaux venus. Cette année, le salon de Genève a toutefois été à fort accent français, avec les deux stars Renault Clio V et Peugeot 208 II, mais pas seulement. Car, près de 1.000 modèles y sont exposés. Notons qu’au menu de tous ces modèles, une offre d’équipements high-tech de plus en plus importante est garantie.

    ■ La Twingo Phase 2

    twingo-phase-2.jpg

    En effet, chez le constructeur au losange, la citadine Twingo restylée (ou Phase 2) a, elle aussi, fait son entrée à Genève. Les visiteurs ont ainsi découvert un véhicule dont toute la partie avant est revue. Les feux de jours à LED séparés disparaissent, et passent à l'intérieur des phares. Outre les modifications cosmétiques de la face avant, les boucliers sont modifiés et la prise d'air de feue la version GT apparaît sur tous les modèles. À l’arrière, le bouclier est redessiné et les feux sont d’architecture intérieure modifiée. Sous le capot le 1.0 SCe et 65 et 75 ch, et le 0.9 TCe passe de 90 à 95 ch. Le prix de base augmente de 500 € et atteint les 11.400 €.

    ■ Smart Forfour et Fortwo

    smart-forfour-et-fortwo.jpg

    Comme pour la Renault Twingo, le Smart Forfour a eu droit à son restylage. Celui-ci concerne surtout la face avant. Pour son constructeur, «ce restylage permettra à la marque Mercedes de doter son modèle d’une offre d’équipements technologique plus importante». Pour ne pas rester seule, la Smart Fortwo aura droit aussi au même lifting.

    ■ Fiat 500 en deux versions

    fiat-500.jpg

    On le sait. C’est le Salon de Genève qui a donné le coup d’envoi des prochains matchs de citadines. En dévoilant en Suisse les Peugeot 208 et Renault Clio, les deux constructeurs hexagonaux ont fait le spectacle. Fiat n’a pas démérité non plus. Ainsi, sous la forme d'une série spéciale, le constructeur Italien a voulu marquer le coup pour ses 120 ans d’existence. Il s'agit de la Fiat 500 120th. Rien de nouveau côté technique, car le véhicule sera disponible avec les 1.2 de 69 chevaux et 0.9 TwinAir 85 chevaux. Mais il arbore un look bicolore blanc avec toit noir baptisé Tuxedo, des jantes couleur cuivre, et des monogrammes 120th sur la carrosserie.

    ■ Motorisation électrique pour Opel Corsa

    opel-corsa.jpg

    Attendue depuis début 2018, la nouvelle Opel Corsa vient d’être dévoilée. Si elle a pris un peu de retard, c’est qu’on l'a finalement dotée de la même plate-forme que la 208. Comme la Peugeot, la citadine germanique dispose d’une motorisation électrique en plus des blocs thermiques. Elle affiche une belle progression en matière de présentation et de finition, en s’inspirant pour le mobilier intérieur de ce que l’on trouve à bord de l’Opel Crossland X. Malgré toutes ces améliorations, Opel Corsa devrait conserver un tarif plus attractif que la petite Peugeot.

    ■ Audi A1 aux normes antipollution

    audi-a1.jpg

    Version délurée de l’Audi A1, l’Audi S1 n’a pas été renouvelée. Elle est condamnée sur l’autel des normes antipollution de plus en plus sévères. Pour le constructeur allemand, la plate-forme de l’Audi A1 ne peut recevoir le système Quattro qui permettait de disposer d’une puissance élevée sans avoir des soucis de motricité. Il faudra se contenter de la version A1 40 TFSI au bloc 2.0 de 200 ch qui, plus légère, devrait être aussi agile que feu l’Audi S1.

    ■ Hyundai i10, une citadine en progression

    hyundai-i10.jpg

    Hyundai poursuit les essais de mise au point de sa nouvelle citadine. Celle-ci devrait afficher une progression en ce qui concerne le confort, la tenue de route et les performances. Plus grande que l’actuelle génération, la future i10 devrait également se doter d’un style plus dynamique et pourrait exister en version «baroudeuse», à la manière d’une Hyundai Active.

    Y.S.A.

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      abonnement@leconomiste.com
      mareaction@leconomiste.com
      redaction@leconomiste.com
      publicite@leconomiste.com
      communication@leconomiste.com

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc