×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Spécial Auto

    L’ultra-exclusivité sublimée à Genève

    Par Moulay Ahmed BELGHITI | Edition N°:5474 Le 15/03/2019 | Partager

    Le Geneva International Motor Show (GIMS) est certainement le Salon automobile le plus prestigieux dans le monde. Les principaux constructeurs de supercar et hypercar attendent généralement ce rendez-vous pour dévoiler leurs plus beaux atouts. Cette année encore, les Bugatti, Lamborghini, Ferrari… n’ont pas fait dans la demi-mesure. Ils nous ont encore une fois gratifiés lors de cette 89e édition de pures merveilles à la fois en matière de design mais aussi et surtout de performances. Bienvenue dans le monde de l’ultra-exclusif.

    ■ La «Voiture Noire»: La plus chère au monde

    la-voiture-noire.jpg

    Bugatti est connu pour l’exclusivité de ses voitures. Avec sa nouvelle hypersportive qu’il dévoile au GIMS, la marque française rehausse encore un peu plus la notion du sur-mesure dans l’automobile. La «Voiture Noire», c’est son nom, qui est unique (produite à un seul exemplaire) incarne la tradition et l’identité françaises de la marque que sont l’élégance et le raffinement. Authentique chef-d’œuvre du sur-mesure, elle est bien plus qu’une simple réinterprétation moderne de la Type 57 SC Atlantic de Jean Bugatti. La proue allongée et la ligne emblématique de marque en forme de C allongent la silhouette de la «Voiture Noire», accentuant son élégance. L’authenticité du coupé est soulignée par des surfaces et des lignes épurées. Les boucliers s’intègrent harmonieusement à la caisse. Comme une visière, le pare-brise s’étire en une ligne qui se prolonge jusqu’aux vitres latérales. Visuellement, la carrosserie se présente d’un seul tenant. Rien ne vient perturber le regard. Le moindre petit élément de la voiture a été fabriqué à la main avec l’utilisation du carbone pour réduire le poids. La caisse est en carbone apparent noir brillant avec un très fin maillage de fibres de carbone. Au sein de Bugatti, ce véhicule incarne «la perfection à la fois dans sa forme et dans ses finitions».
    A modèle d’exception, moteur d’exception. «La Voiture Noire» est équipée du célèbre moteur 16 cylindres de la marque. Il est incontestablement unique en son genre dans le monde de la construction automobile. Ce chef-d’œuvre de mécanique de 8 litres de cylindrée développe 1.500 ch (1.103 kW) pour un couple de 1.600 Nm, une puissance exceptionnelle rendue visible à l’arrière par la présence de six sorties d’échappement faisant honneur à ce 16 cylindres hors normes. Ce modèle unique a déjà été vendu pour 11 millions d’euros (hors taxes) à un grand amateur de la marque. Fasciné par l’Atlantic, l’acquéreur obtient ainsi une «Voiture Noire» qui rend hommage à son illustre homonyme et transpose dans le temps présent un modèle d’exception. Aujourd’hui, elle se revendique être la voiture la plus chère de tous les temps.

                                                                              

    ■ Lamborghini Aventador SVJ Roadster: Puissance et plaisir

    lamborghini-aventador-svj-roadster.jpg

    Fabriquée en seulement 800 exemplaires, Lamborghini Aventador SVJ Roadster est la version la plus emblématique de la famille Aventador. Elle dispose de lignes aérodynamiques qui fendent l’air et d’un design captivant, expression du goût et de l’artisanat italiens les plus raffinés. Elle révolutionne par son aérodynamique des plus futuristes grâce au système ALA 2.0 et l’Aero vectoring qui lui procurent une très faible traînée en ligne droite, ainsi qu’une charge aérodynamique optimale en virage. La dynamique latérale du véhicule est contrôlée par un système de direction faisant intervenir les quatre roues, grâce aux dispositifs Lamborghini Dynamic Steering (LDS) et Lamborghini Rear-wheel Steering (LRS), avec l’aide de la répartition constante du couple entre les deux essieux (4WD) et l’Aero torque vectoring (ALA). La dynamique verticale du véhicule est gérée par les suspensions magnéto-rhéologiques (LMS) et l’aérodynamique active. Enfin, la dynamique longitudinale dépend du système de traction intégrale (4WD), du contrôle de traction intégré et des nouvelles logiques de fonctionnement de l’ABS.
    Le tout est propulsé par un moteur atmosphérique 12 cylindres de 770 CV, le plus puissant jamais créé par Lamborghini, capable de dépasser les 350 km/h à un régime de 8.500 tr/min, avec une accélération de 0 à 100 km/h en seulement 2,9 secondes et freinage de 100 à 0 km/h effectué sur seulement 31 mètres.
    L’habitacle est entièrement personnalisable, afin de sublimer les goûts des clients avec l’introduction de la technologie pour faire éprouver les vraies émotions suscitées par les performances de cette supercar. Justement, cette technologie se matérialise dans la fibre de carbone qui est omniprésente dans la monocoque. Donnant forme à l’habitacle, elle est reprise dans les portières, dans les sièges, dans le tunnel central et sur la console. Le tout coexistant avec un design d’inspiration aéronautique, où le cuir et l’alcantara donnent à l’intérieur luxueux une touche d’exclusivité. Une exclusivité qui a un prix: 459.810 euros.

                                                                              

    ■ Ferrari F8 Tributo: La remplaçante de la 488 GTB en mieux

    ferrari_f8_tributo.jpg

    Elle représente l’ultime expression des berlinettes 2 places à moteur central arrière de la marque du Cheval Cabré. La F8 Tributo vient remplacer la 488 GTB. Voiture aux caractéristiques uniques, elle vient rendre hommage, comme son nom l’indique, au prestigieux moteur V8 Ferrari «le plus puissant jamais construit». La berlinette est l’expression de la technologie de pointe, en matière d’aérodynamiques, d’innovations et de savoir-faire de Ferrari qu’elle tire de son engagement dans les championnats GT et Challenge. L’objectif était de perfectionner une voiture de série à moteur central arrière au plus haut niveau de performances accessible quelles que soient les aptitudes du pilote. Pour ce faire, les ingénieurs Ferrari ont travaillé sur l’intégration des performances moteur et aérodynamiques aux dernières évolutions des systèmes de contrôle. Cela se traduit par des innovations majeures comme le Side Slip Control dans la version 6.1 qui améliore l’aptitude du pilote à gérer la conduite aux limites en rendant l’expérience plus divertissante, promet Ferrari.
    Comme dans toutes les berlinettes à moteur central arrière de Ferrari, le cockpit conserve l’aspect classique et axé sur le conducteur typique. Les changements ont été apportés au niveau du style des sièges repensé. Les éléments du tableau de bord, les panneaux de porte et le tunnel ont été entièrement redessinés tout spécialement pour la voiture. La F8 Tributo est également équipée d’un nouveau volant et de nouvelles commandes montées sur le volant.
    En termes de performances, la berlinette s’offre le meilleur moteur des 20 dernières années, le V8 biturbo de 3,9l et d’une puissance de 720 chevaux à 8.000 trs/mn. La F8 Tributo abat le 0 à 100 en 2,9 secondes et le 0 à 200 en 7,8 secondes pour une vitesse de pointe de 340 km/h. Le bolide s’affiche à 236.000 euros.

                                                                              

    ■ Jesko, encore une megacar pour Koenigsegg

    jesko-koenigsegg.jpg

    Koenigsegg est un habituel de GIMS. Cette année, la marque suédoise rend hommage au père du fondateur de la marque en présentant une nouvelle Megacar qu’il a baptisée Jesko. Prévue en 125 exemplaires seulement, la voiture reçoit un V8 5.0l retravaillé de 1.600 chevaux couplé à une boîte révolutionnaire à 9 vitesses qui permet de changer rapidement de rapport. Ce moteur peut atteindre désormais les 8.500 t/min pour un couple gargantuesque de 1.500 Nm grâce à un vilebrequin plat. Elle revendique une vitesse de pointe pouvant aller jusqu’à 484 km/h. La megacar est axée sur une force d’appui aérodynamique élevée et une tenue de route plus précise.

                                                                              

    Pininfarina Battista: La supercar 100% électrique

    pininfarina-battista.jpg

    Avec la Battista, Pininfarina passe de prestigieux bureau de design à constructeur automobile à part entière. La supercar 100% électrique rend hommage au fondateur Gian-Battista PininFarina. Elle devrait être commercialisée dans une série limitée à 150 exemplaires en 2020. La Battista est basée sur une plateforme modulaire codéveloppée avec Rimac Automobili et la division Formule E de Mahindra Racing. Elle reçoit quatre moteurs électriques, un par roue, faisant d’elle un véhicule à transmission intégrale et une batterie de 140 kWh. Ces moteurs développent une puissance de 1.900 chevaux, permettant de réaliser le 0 à 100 km/h en 1,9 s et une vitesse max de 402 km/h.

    Moulay Ahmed BELGHITI

     

     

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      abonnement@leconomiste.com
      mareaction@leconomiste.com
      redaction@leconomiste.com
      publicite@leconomiste.com
      communication@leconomiste.com

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc