De bonnes sources

Hammams: L’Amee s’attaque au bois de feu

Par Nadia DREF | Edition N°:5442 Le 30/01/2019 | Partager

L’Agence marocaine de l’efficacité énergétique (Amee) développe et promeut les chaudières améliorées et les brûleurs à biomasse pour le chauffage des hammams publics. Ces dispositifs pourront augmenter le rendement total de près de 40%. Les grignions d’olives ainsi que d’autres résidus et déchets organiques (écorces d’argan, coques d’amandes…) constituent des solutions alternatives au bois de feu dont la demande ne cesse de croître suite à l’évolution rapide du nombre de hammams. A ce jour, le Maroc compte près de 12.000 unités. Leur consommation en bois s’élève à près de 11,3 millions de tonnes/an. Sur ce total, 6 millions de tonnes proviennent de la forêt, soit 53% de la consommation nationale.

N.D.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    abonnement@leconomiste.com
    mareaction@leconomiste.com
    redaction@leconomiste.com
    publicite@leconomiste.com
    communication@leconomiste.com

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc