×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Competences & rh

    Test CGP: Révélez les personnalités professionnelles de vos salariés!

    Par Karim Agoumi | Edition N°:5419 Le 25/12/2018 | Partager
    competences_naturelles_019.jpg
     

    Réorienter les salariés en analysant leur personnalité professionnelle. C’est le concept à la fois valorisant et original du test du Centre de gravité professionnel (CGP). Une démarche récemment introduite sous nos latitudes et qui révèle les types de tâches et de responsabilités convenant le mieux au potentiel de tout un chacun. Un moyen de motiver les troupes et d’améliorer sensiblement leur productivité, qui nécessite néanmoins beaucoup d’attention et de concentration pour atteindre ses objectifs. Découvrez ce nouvel outil d’accompagnement de carrière prometteur grâce à Imane Benhsain, directrice associée à Rébus accompagnement et executive coach.

    ■ Un test qui dévoile les talents pro de chacun au travail
    Le test CGP, qui fait référence au centre de gravité professionnel, est un indicateur typologique créé dans les années 2000 qui analyse la forme d’intelligence du salarié pour déterminer sa personnalité professionnelle, autrement dit ses talents au bureau. Un moyen efficace de découvrir le type de tâche et de responsabilité pour lequel chaque employé est naturellement adapté et d’opérer des réorientations stratégiques. Un test à la fois rapide et efficace qui prend la forme d’un questionnaire à choix multiples mais également d’entretiens ciblés.
    L’avis du spécialiste: Le test CGP a été inventé dans les années 2000 par le chercheur français Robert Jourda, créateur de l’institut de la vocation (une association de chercheurs en sciences humaines et de praticiens spécialisés dans l’évaluation des hommes au travail). Sa méthode repose sur le postulat que chaque être humain possède des compétences naturelles.

    ■ Un éventail de personnalités fondées sur la forme d’intelligence
    La grille d’analyse de la méthode CGP permet d’identifier dans un premier temps la forme d’intelligence du salarié. Il en existe principalement quatre. L’intelligence émotionnelle est associée à une forte liberté d’expression et à une grande capacité à imaginer avec passion et dynamisme. Son opposée, l’intelligence dite normative, apparaît chez les salariés doués pour structurer les choses et faisant preuve de rigueur. La troisième forme d’intelligence, baptisée rationnelle, est quant à elle à mettre en relation avec la capacité à conceptualiser. Enfin, l’intelligence instinctive définit les individus qui ont un fort besoin d’utilité et la faculté de tout transformer. De ces quatre natures d’intelligence découle plusieurs dizaines de types de personnalités professionnelles, dont chacun a un intérêt pour l’entreprise. Ainsi, l’animateur dispose de réelles facultés de communication et a un attrait pour le contact humain, ce qui convient parfaitement pour des postes de directeur artistique ou de responsable communication. Le réalisateur, quant à lui, transforme, crée et accumule, ce qui s’avère idéal pour exercer par exemple le poste de commercial.
    L’avis du spécialiste: Le test CGP comporte pas moins de 151 personnalités professionnelles. Chacune d’entre elles correspond à un ou à plusieurs types de métiers. Ainsi, un profil d’animateur entraîneur peut aussi bien exercer le poste de directeur administratif que celui de responsable d’activité. A l’inverse, un même métier peut être incarné différemment suivant le type de personnalité. Ainsi, un commercial «bâtisseur» sera plus apte à prendre les devants sur le terrain tandis qu’un commercial «metteur en scène» parviendra davantage à solliciter directement des clients.

    ■ Un accélérateur de motivation pour les troupes
    Le test CGP est un formidable booster de motivation pour les troupes. En effet, lorsqu’un salarié exerce une fonction qui concorde avec sa personnalité, il devient automatiquement plus épanoui et satisfait. Ce qui influe positivement sur le climat social du groupe et sur le rendement final.

    imane_benhsain_019.jpg

    Imane Benhsain est coach d’organisation certifiée en Process Communication. Egalement formatrice en management et consultante en stratégie, elle dirige le cabinet de conseil et de coaching Rébus accompagnement et applique régulièrement le test CGP auprès de ses clients (Ph. IB)

    L’avis du spécialiste: Un salarié ne peut pas se montrer performant s’il se retrouve à contre-emploi. La méthode CGP permet, suivant cette logique, d’éclairer une décision d’affectation à un poste ou une reconversion vers un autre métier. Il en résulte au final un véritable gain en termes de confort et de bien-être des salariés, qui gagnent alors automatiquement en productivité.

    ■ Une application concrète en plusieurs étapes clés
    En entreprise, appliquer avec succès cette démarche passe avant tout par un entretien préliminaire avec un coach spécialisé en développement. Un moyen de révéler des détails clés sur la personnalité des troupes. Le test CGP est alors soumis aux employés qui doivent prendre le soin de le remplir avec beaucoup d’attention et de rigueur. Une fois le QCM de 14 questions rempli comme il se doit, un logiciel, baptisé sobrement logiciel CGP, cumule les scores obtenus et analyse les réponses pour en ressortir la personnalité professionnelle correspondante. La démarche prévoit  ensuite une séance de débriefing, laquelle consiste à informer l’employé des profils existants et à lui annoncer le sien. Enfin, les résultats obtenus peuvent donner lieu à des actions concrètes en entreprise, pouvant prendre la forme d’une réorientation professionnelle ou d’un accompagnement afin d’évoluer intelligemment au sein de la structure. La pratique peut également intégrer dans certains cas des séances de coaching ciblées pour aider les salariés à s’attribuer pleinement leur profil.
    L’avis du spécialiste: Le test CGP comporte 14 questions à choix multiples savamment pensées. Ces dernières n’interrogent pas directement les candidats sur leurs préférences et leurs aspirations. La démarche, autrement plus subtile, s’efforce à la place de détecter le véritable potentiel de la personne. Il est généralement restitué lors d’un entretien non directif basé sur une démarche d’écoute bienveillante avec un praticien spécialisé.

    ■ Une méthode récente au Maroc
    Le test CGP existe depuis moins de cinq ans au Maroc. Il est l’apanage des entreprises industrielles et de services, mais peut s’appliquer à toute structure dotée d’une stratégie RH.
    L’avis du spécialiste: Cette méthode est appliquée sous nos cieux par des consultants en ressources humaines, qui la proposent aux entreprises intéressées à des tarifs variables. D’autres méthodes au fonctionnement similaire commencent également à être utilisées, parmi lesquelles la Process Com ou encore le Disc.

    Karim AGOUMI

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      abonnement@leconomiste.com
      mareaction@leconomiste.com
      redaction@leconomiste.com
      publicite@leconomiste.com
      communication@leconomiste.com

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc