×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste

L'Edito

Tourisme

Par L'Economiste| Edition N°:3143 Le 04/11/2009 | Partager

Est-ce qu’on ne se trompe pas de combat  ou plus exactement est-ce qu’on mène exactement le combat qu’il faut dans l’ampleur qu’il faut?Il y a chez les opérateurs du tourisme, plus chez les Marocains que chez les étrangers, une grande trouille de voir s’envoler un marché encore bien neuf, sous les bourrasques de la crise mondiale et de ses conséquences sur les pouvoirs d’achat de nos clients. Une crainte bien naturelle.Or que voyons-nous sur le terrain? L’augmentation des entrées se poursuit quand les nuitées baissent légèrement et les recettes baissent un peu plus vite. L’Etat, car c’est lui, a eu raison d’investir massivement pour populariser les destinations marocaines. Et il a eu raison de le faire massivement en soutenant directement les tour-opérateurs qui drainent le plus de clientèle.On comprend bien que cette stratégie est la base de travail: il faut avant toute chose que les gens viennent.Ceci posé, il faudrait avoir une perception plus fine pour poursuivre le travail.Donc les gens viennent plus nombreux que jamais, et vu les investissements de marketing, ils vont continuer à venir. La question suivante est: leur proposer de quoi utiliser leur temps et leur argent à se faire plaisir quand ils sont chez nous. En effet, pour nous, leur plaisir, c’est notre chiffre d’affaires. Et, en un mot comme en cent, c’est notre bénéfice.Or, dans ce domaine, le déterminant n’est pas encore une question de publicité: le Maroc n’a pas encore une grande offre de biens et services liés au tourisme. La question est d’abord et avant tout de produire ces biens et services de qualité normalisée, de les livrer au bon endroit, au bon moment, au bon prix avec des systèmes de paiement modernes et fiables.La prochaine bataille du tourisme est là.Nadia SALAH

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS

Vous êtes déjà abonné à L'Economiste mais vous n'avez pas reçu vos identifiants?
Contactez-nous à l’adresse abonnement@leconomiste.com pour les recevoir en indiquant: nom, prénom, email, entreprise, fonction et numéro de téléphone.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    abonnement@leconomiste.com
    mareaction@leconomiste.com
    redaction@leconomiste.com
    publicite@leconomiste.com
    communication@leconomiste.com

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc