×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Flash

    Session d'automne du parlement: Décryptage du discours royal

    Par L'Economiste| Le 12/10/2019 - 09:15 | Partager
    Session d

    Le Roi Mohammed VI a prononcé un discours devant les membres des deux Chambres du Parlement à l'occasion de l'ouverture de la première session de la 4ème année législative de la 10-ème législature. En effet, le Roi Mohammed VI a exhorté le secteur bancaire national à une implication positive plus vigoureuse dans la dynamique de développement que connaît le Maroc, appelant le gouvernement et Bank Al-Maghrib à œuvrer, en coordination avec le groupement professionnel des banques du Maroc, à la mise au point d’un programme spécial d’appui aux jeunes diplômés, de financement des projets d’auto-emploi. 

    L'Economiste décrypte le discours royal prononcé devant les parlementaires:

    • Le Roi exhorte le secteur bancaire national à un engagement plus ferme, à une implication positive plus vigoureuse dans la dynamique de développement que connaît le pays. Cet effort doit porter spécifiquement sur le financement de l’investissement, l’appui aux activités productives, pourvoyeuses d’emplois et génératrices de revenus.
    • Le Roi incite les banques à s’acquitter de la mission prépondérante qui leur échoit en matière de développement, en rappelant que le dynamisme économique passe par le développement des transactions bancaires.
    • Le Roi invite le gouvernement et Bank Al-Maghrib, en coordination avec le groupement professionnel des banques du Maroc, à œuvrer à la mise au point d’un programme spécial d’appui aux jeunes diplômés, de financement des projets d’auto-emploi, en faisant observer que certaines catégories de la population, qui considèrent le secteur bancaire comme un organisme ne recherchant qu’un profit immédiat et sans risque, en ont une perception négative.
    • Le Souverain a souligné que les banques doivent simplifier et faciliter les procédures d’accès au crédit, s’ouvrir davantage aux autoentrepreneurs, financer les petites et moyennes entreprises.
    • Le Roi a expliqué que le secteur bancaire et financier constitue la clé de voûte de toute stratégie de développement, notant que l’opérationnalisation et l’accompagnement des projets et des décisions vont au-delà de la conclusion formelle de contrats et la signature d’accords. Ces opérations supposent également un contrat moral, puisant aux deux sources de la Raison et de la Conscience.
    • Le Souverain a fait observer que dans ce contrat, sont impliqués non seulement les institutions de l’Etat et les élus, mais aussi le secteur privé, plus particulièrement les organismes de financement, le secteur bancaire.
    • Et pour finir, le Roi a insisté sur le fait qu'il appartient aux institutions et aux autorités de régulation et de contrôle financiers d’assurer le suivi des différentes opérations, de veiller à instaurer une relation équilibrée, fondée sur la confiance entre organismes de financement et débiteurs.

    Ce plan, dont le Roi suivra les différentes phases avec le gouvernement et le reste des parties prenantes, s’articule autour de certains axes:

    • Le premier axe  vise à favoriser l’accès, aux crédits bancaires, du plus grand nombre de jeunes qualifiés, porteurs de projets et issus des différentes catégories sociales.
    • Le deuxième axe a pour objectif de soutenir les petites et moyennes entreprises spécialisées dans les activités d’exportation, notamment vers l’Afrique, et leur permettre de capter une partie de la valeur ajoutée générée au profit de l’économie nationale.
    • Le troisième axe vise à faciliter l’accès aux prestations bancaires et aux opportunités d’insertion professionnelle et économique, à l’ensemble des citoyens, en général et aux travailleurs du secteur informel, en particulier.

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      abonnement@leconomiste.com
      mareaction@leconomiste.com
      redaction@leconomiste.com
      publicite@leconomiste.com
      communication@leconomiste.com

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc