×
Cher ami
Cher ami Par Ahlam NAZIH
Le 14/06/2024

Il y a quelques jours je vous écrivais pour vous témoigner toute la considération que vous vouent les Marocains. Non qu’ils soient tous fans de vos cornes, de votre... + Lire la suite...

Recevoir notre newsletter

Marché des taux : AGR parie sur une poursuite de la détente

Par L'Economiste| Le 28/05/2024 - 12:56 | Partager
Marché des taux : AGR parie sur une poursuite de la détente

Dans son dernier "Research Report Fixed Income", Attijari Global Research (AGR) a anticipé une poursuite de la détente des taux en raison d’un contexte favorable. « Notre scénario central anticipe une poursuite de la baisse des rendements obligataires d’ici la fin de l’année. Une tendance baissière qui devrait être plus prononcée sur le compartiment MLT (Moyen Long Terme) compte tenu du vif retour de l’intérêt des investisseurs envers ces maturités », souligne l’analyste. Ce dernier recommande aux investisseurs de « sensibiliser leurs portefeuilles en s’orientant vers le segment MLT ». « Celui-ci devrait offrir une meilleure rémunération en raison de la baisse des Taux qui se profile », estime-t-il.

A noter que la détente des Taux obligataires entamée durant le 2e trimestre de 2023 s’est poursuivie durant ce 1er trimestre de 2024 dans un contexte marqué par une amélioration de la visibilité des investisseurs et le maintien d’une politique monétaire stable de Bank Al-Maghrib (BAM). Pour AGR, après avoir maintenu une politique restrictive à travers 3 hausses successives de 50 PBS de Taux directeur entre septembre 2022 et mars 2023, BAM semble prédisposé à soutenir la croissance économique dans un contexte marqué par le net repli de l’inflation et le démarrage d’un nouveau cycle d’investissement au Maroc.

AGR explique que l’évolution des Taux d’ici la fin de l’année 2024 devrait rester intimement liée à deux facteurs, notamment la stratégie de financement extérieur du Trésor. En effet, le Trésor pourrait opérer une nouvelle sortie à l’international durant les deux prochains trimestres. L’autre facteur reste la poursuite de la désinflation au Maroc. A ce sujet, AGR exclut une nouvelle action restrictive de BAM durant les trois prochains trimestres.