×
+ L'ÉDITO
Par Radia LAHLOU
Le 03/12/2021
Enfer

Les atavismes hérités d’un autre temps ont laissé des traces indélébiles dans les appellations des...

+ Lire la suite...
Recevoir notre newsletter

Jouahri: "Les marges de développement du secteur des assurances restent significatives"

Par L'Economiste| Le 31/03/2021 - 17:05 | Partager
Jouahri: "Les marges de développement du secteur des assurances restent significatives"

"Les marges de développement du secteur des restent significatives", a indiqué Abdellatif Jouahri, le wali de Bank Al-Maghrib (BAM) en marge des rendez-vous de Casablanca de l’assurance tenus sous le thème "Inclusion en assurance & résilience aux pandémies".

"L’assurance en tant qu’industrie contribue significativement à la mobilisation de l’épargne, notamment celle de long terme, cruciale pour l’investissement et le développement d’un pays comme le nôtre", a souligné Jouahri durant son intervention. Le wali de la banque centrale a en outre relevé que les statistiques monétaires qu’élaborent BAM montrent que les placements financiers des entreprises d’assurance et de réassurance avoisinent 180 milliards de DH. De ce montant, 40 milliards sont investis dans des titres de dettes dont près de 23 milliards sous forme de bons du Trésor. C’est dire le niveau élevé de participation au financement de l’économie, a-t-il expliqué. L’assurance contribue aussi à la dynamisation du marché boursier et de l’activité de gestion d’actifs.

Au total, près de 123 milliards de DH sont investis sous forme d’actions et de parts sociales. Mais pour le wali de BAM, le secteur présente encore de réelles opportunités de croissance. "En effet, le taux de pénétration mesuré par le ratio des primes émises au PIB se situe à 3,9%, un chiffre certes parmi les plus élevés de la région, mais qui reste en deçà de ceux observés dans les économies avancées où il atteint en particulier 9% pour les pays de l’OCDE", a-t-il relevé, rappelant que seuls 2% des Marocains ont déclaré avoir souscrit à des produits d’assurance non-obligatoires lors d’une enquête datant de 2013.