×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Flash

Fès/ Fermeture à 20H: Des cafés refusent d'obtempérer

Par L'Economiste| Le 02/08/2020 - 11:16 | Partager
Fès/ Fermeture à 20H: Des cafés refusent d

Bras de fer entre des propriétaires de cafés et les autorités locales de la ville de Fès. Les premiers ne veulent plus respecter l'arrêté préfectoral relatif à la fermeture des cafés et restaurants à 20 heures. C'est ce qu'a constaté L'Economiste, hier, à l'avenue Allal Benabdellah, comme au quartier Oued Fès. Ici, plusieurs dizaines de cafés ont refusé d'obtempérer, et leurs clients sont restés attablés jusqu'à très tard dans la nuit. Pour ce qui est de l'avenue Allal Benabdellah, trois cafés ont fermé après intervention des agents d'autorité. Ils risquent un retrait de leur autorisation d'exercer.

Pour rappel, la wilaya de Fès avait décidé la fermeture des commerces, cafés, restaurants...de la ville de Fès, lundi dernier, à 20 heures. Une décision qui intervenait dans le cadre des mesures de lutte contre le Coronavirus, mais qui passait très mal, surtout en cette période de forte chaleur. Ce qui a poussé la population à déambuler dans les grandes artères et s'allonger sur le gazon, en quête de fraîcheur, oubliant parfois que le virus continue de faire des ravages. Signalons à ce titre que le compteur du Covid-19 a enregistré plus de 420 nouvelles contaminations, durant les dernières 48 heures, à Fès. Parmi les nouveaux cas positifs figurent une soixantaine de médecins et infirmiers opérant dans les centres de traitement Covid19 relevant du CHU Hassan II. Ce qui risque de provoquer une grosse panique et un manque palpable du personnel soignant. À noter que les autorités locales ne cessent d'appeler à la prudence et la vigilance pour éviter que la situation ne se dégénère.

Des réunions marathoniennes sont par ailleurs tenues à la wilaya sous la présidence du wali Essaid Zniber et en présence des hauts gradés. Un tableau de bord quotidien est établi afin de préparer des actions à effet immédiat. Parmi celles-ci figure la mise en place de barrages de contrôle dans les différentes pénètrantes de la ville. La mise en quarantaine des quartiers ayant un fort taux de contamination n'est pas écartée. Y.S.A

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    abonnement@leconomiste.com
    mareaction@leconomiste.com
    redaction@leconomiste.com
    publicite@leconomiste.com
    communication@leconomiste.com

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc