×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste

Flash

Catastrophes naturelles: La Banque mondiale appuie le Maroc à être plus résilient

Par L'Economiste| Le 12/06/2021 - 10:19 | Partager
Catastrophes naturelles: La Banque mondiale appuie le Maroc à être plus résilient

La Banque mondiale renforce l'enveloppe destinée à la gestion des catastrophes naturelles au Maroc. L'institution de Bretton Woods a approuvé, vendredi 11 juin, un financement additionnel de 100 millions de dollars (Près de 1 milliard de DH) pour aider le Maroc à mieux faire face aux répercussions des catastrophes naturelles.

"Le financement servira à renforcer un programme existant de 200 millions de dollars et axé sur la résilience et la gestion intégrée des risques de catastrophe, en améliorant les capacités des institutions marocaines en matière de gestion des risques de catastrophe et en investissant dans la réduction des risques", indique la Banque mondiale. Selon Jesko Hentschel, directeur des opérations de la Banque mondiale pour le Maghreb, "en protégeant sa population et son économie contre les aléas naturels, le Maroc pourrait économiser plus de 800 millions de dollars par an".

Pour rappel, le Maroc a déjà enregistré des résultats positifs dans le cadre du programme initial de gestion des catastrophes naturelles. Le Royaume a en effet transformé un fonds d’intervention d’urgence en cas de catastrophe en un fonds national de résilience qui cofinance actuellement plus de 150 investissements stratégiques visant à réduire les risques climatiques, allant des infrastructures de protection contre les inondations aux systèmes d'alerte précoce, en passant par la cartographie des risques et le renforcement des capacités. 

« L’objectif de cette nouvelle opération est de renforcer l’impact des investissements dans la réduction des risques, ainsi que le suivi et l’évaluation de ces investissements, explique Philipp Petermann, spécialiste de la gestion des risques de catastrophe et chef d’équipe du projet. Le programme accélérera les résultats sur le terrain en s’appuyant sur les réformes déjà mises en œuvre par le Royaume avec l’appui de la Banque mondiale. Il s’attachera également à promouvoir une gestion des risques de catastrophe qui tient compte des enjeux en matière de genre et d’égalité hommes-femmes. »

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    abonnement@leconomiste.com
    mareaction@leconomiste.com
    redaction@leconomiste.com
    publicite@leconomiste.com
    communication@leconomiste.com

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc