Ingénieur d’Etat (EMI), Mohamed Nasri est chef de service à la division de la Programmation et de l’Analyse du risque à la Direction générale des impôts (Ph. M.N.)

Edition N° 5788 | Le 23/06/2020
Face aux conséquences de la pandémie du Covid-19,  partout dans le monde, l’Etat apparaît comme le réassureur en dernier ressort. Le Maroc dispose d’une marge de manœuvre qui devrait lui permettre de mobiliser des ressources en augmentant le déficit budgétaire sans pour autant procéder à de hausses d’impôt. L’architecture de notre système fiscal présente quelques similitudes avec les systèmes d’...