Driss Guerraoui est président de l’Association d’études et de recherches pour le développement, président de l’Université ouverte de Dakhla, président de la Région MENA et du Conseil international d’action sociale

Edition N° 6258 | Le 11/05/2022
Bien avant la crise pandémique, la culture a émergé dans les débats pour être appelée au secours des nou­veaux modèles de développement à bâtir, non seulement en tant que source et ressource renouvelables de création de richesses nouvelles, mais aussi pour donner un sens à la fois au développe­ment et à l’existence humaine. Aussi, la culture est-elle devenue une compo­sante majeure dans la vie...
Edition N° 6199 | Le 15/02/2022
Les rapports entre l’Afrique et l’Europe demeurent encore prisonniers de stratégies portées par une vision et des approches héritées de la situation du monde du XXe siècle. Or, cette vision et ces approches ne correspondent plus ni à la réalité de notre temps, ni aux défis de l’Afrique et de l’Europe du XXIe siècle, ni aux nouveaux besoins de leurs populations, leurs entreprises et leurs...
Edition N° 6187 | Le 28/01/2022
La crise pandémique a conduit, de par le monde, à l’aggravation du chômage et à la croissance des inégalités sociales, territoriales, générationnelles et de genre. Malgré le retour en force des Etats pour en endiguer les impacts, cette crise a eu comme conséquences la baisse drastique, accélérée et continue du pouvoir d’achat et la détérioration des conditions de vie et d’existence de larges pans...
Edition N° 6128 | Le 04/11/2021
L’histoire, la géographie, la démographie, les intérêts mutuels et les défis communs exigent du Maroc et de l’Espagne une nouvelle vision géostratégique partagée de leur partenariat futur. Cette vision doit prendre appui sur un certain nombre de préalables, et définir des principes et des règles en phase avec l’impérative mise en place d’un partenariat d’un genre nouveau. L’observation empirique...
Edition N° 6034 | Le 17/06/2021
La crise profonde générée par la pandémie de la Covid-19 a projeté les Etats, les citoyens, les entreprises, les territoires, et les institutions internationales dans une situation inédite en termes de gouvernance des problématiques majeures du monde du XXIe siècle. La manifestation la plus cruciale de cette situation réside dans la remise en cause radicale de la composante politique des modèles...
Edition N° 6015 | Le 21/05/2021
L’impact financier de la pandémie de la Covid-19 sur les grands équilibres macroéconomiques, notamment les niveaux insoutenables d’endettement interne et extérieur, devrait pousser l’Etat à rechercher des ressources nouvelles pour financer la relance économique, la généralisation du socle de protection sociale universelle et la poursuite des grands chantiers structurants, notamment les politiques...
Edition N° 5976 | Le 26/03/2021
L’examen de la problématique de la jeunesse(1) révèle l’existence de nombreux préjugés sur les jeunes et le développement d’amalgames concernant les politiques publiques de jeunesse. Ces préjugés et ses amalgames se résument le plus souvent à la caractérisation du champ de la jeunesse comme étant principalement marqué par la dépolitisation, la défiance vis-à-vis des institutions, en particulier l...
Edition N° 5962 | Le 08/03/2021
La dynamique initiée, développée et mise en exergue, de par le monde, par le mouvement de libération de la parole des femmes, montre l’émergence de dimensions nouvelles des droits humains fondamentaux des femmes. Ces dimensions, qu’on peut qualifier de Droits de nouvelle génération, ont trait à la fois à l’espace privé et à la sphère publique de la vie sociale quotidienne des femmes et ce, au...
Edition N° 5946 | Le 12/02/2021
La crise générée par la pandé­mie Covid-19, qui a touché indis­tinctement tous les continents depuis janvier 2020, a jeté un regard univer­sel sur l’état du monde. Ce regard est porté par une conviction généralisée selon laquelle les sociétés humaines sont entrées dans une nouvelle ère, marquée par des aléas et des risques majeurs d’un genre nouveau et ce à tous les niveaux de la vie sociale...
Edition N° 5905 | Le 15/12/2020
Au regard, de toutes ces réalités paradoxales, le coût du non-Maghreb dans la mondialisation régionalisée actuelle est exorbitant. Il dépasserait de loin les 3% du PIB des cinq pays de la région réunie, comme semble l’évaluer les experts. Le décalage entre les réalités et les ambitions de l’intégration. Ce décalage s’explique par le fait que les acteurs clés de la région, c’est-à-dire ceux qui...