×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Culture

Un monde fou

Par L'Economiste | Edition N°:1861 Le 24/09/2004 | Partager

. Dépôt de cervelles de veaux devant TF1 Une trentaine de personnes ont participé mercredi 22 septembre à un sit-in devant le siège de la chaîne privée TF1 à Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine) et ont déposé quelques cervelles de veaux pour protester contre des propos du PDG de TF1, Patrick Le Lay. L’association de téléspectateurs Les pieds dans le PAF et l’association culturelle Artistik Rezo avaient appelé à ce sit-in pour protester contre un manque, selon elles, de programmation culturelle sur la première chaîne de télévision française, ainsi que contre les propos de Patrick Le Lay, qui avait déclaré dans un ouvrage intitulé «Les dirigeants face au changement» (Editions du Huitième jour) que le métier de sa chaîne était de vendre à Coca-Cola «du temps de cerveau humain disponible». «Nous n’étions pas très nombreux», a indiqué Mélanie Lesaux Glaymann, vice-présidente des Pieds dans le PAF, soulignant l’importance «symbolique» de la démarche. Une banderole a été déployée avec le slogan «tous les jours je lave mon cerveau à la pub», a-t-elle précisé.. Du sang en échange de bièreChampions du monde de consommation de bière, les Tchèques sont appelés à concilier l’utile à l’agréable à partir de vendredi 24 septembre: en échange d’un don sanguin, ils auront droit à deux bières gratuites. Baptisée «Bière contre sang», l’opération démarre à Prague dans le cadre d’une fête populaire consacrée à St-Venceslas, saint patron du pays. Son objectif est de recruter de nouveaux donneurs réguliers de sang et aussi de tissu osseux, a indiqué l’auteur de l’initiative Jaroslav Novak, responsable d’un magazine consacré à la boisson mousseuse. Un poste a été spécialement aménagé sur les lieux de la fête, avec quatre lits. Les donneurs seront immédiatement récompensés de deux bocks de bière d’un demi-litre, la mesure habituelle pour les Tchèques. . Bush et ses bourdes Le président américain George W. Bush a corrigé mercredi 22 septembre son erreur de nom entre les terroristes Abou Nidal et Abou Abbas faite précédemment à plusieurs reprises dans des discours de campagne électorale. Saddam Hussein «hébergeait Abou Nidal, le chef d’une organisation terroriste qui a commis des attaques en Europe et en Asie, nous savons que Saddam hébergeait Abou Abbas qui avait trouvé refuge à Bagdad après avoir tué l’Américain Leon Klinghoffer», a déclaré M. Bush lors d’un discours à Latrobe (Pennsylvanie). Lundi 20 septembre, lors d’un discours de campagne à New York, et à d’autres reprises précédemment, le président américain avait confondu Abou Nidal et Abou Abbas, attribuant au premier la responsabilité de la mort de Leon Klinghoffer. Abou Nidal et Abou Abbas sont morts en Irak. Abou Nidal s’est officiellement suicidé en août 2002 alors qu’il se trouvait à Bagdad et que l’Irak était encore dirigé par Saddam Hussein. Abou Abbas était considéré comme le cerveau de la prise d’otages de l’Achille Lauro pendant laquelle un juif américain tétraplégique, Leon Klinghoffer, avait été abattu de sang froid avant d’être jeté à la mer dans son fauteuil roulant. (AFP)

Retrouvez dans la même rubrique

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    abonnement@leconomiste.com
    mareaction@leconomiste.com
    redaction@leconomiste.com
    publicite@leconomiste.com
    communication@leconomiste.com

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc