×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

International

Télé payante: Possible rapprochement TPS et Canal+

Par L'Economiste | Edition N°:2170 Le 13/12/2005 | Partager

. La fusion donnerait naissance à un ensemble riche de plus de 5 millions d’abonnésConfronté à l’intrusion des groupes de télécommunication et d’internet dans leur pré-carré, les propriétaires de Canal+ et de TPS ont annoncé, dimanche 11 décembre, l’ouverture de négociations pour rapprocher les deux exploitants français en bouquets de chaînes de télévision.L’objectif des négociations est d’«aboutir à un accord industriel dans le domaine de la télévision payante», selon un court communiqué, diffusé séparément mais en termes identiques par Vivendi Universal et M6.Le capital de TPS (Télévision par Satellite) appartient à TF1 (pour 66%) et à M6 (pour 34%). Groupe Canal+ est détenu à 100% par Vivendi Universal, mais le groupe Lagardère possède une part de 34% dans la filiale CanalSat, qui exploite le bouquet de chaînes. «Ces négociations portent sur un éventuel rapprochement de TPS et de Groupe Canal+, pour créer un ensemble en mesure de faire face à la concurrence accrue des entreprises de télécommunication et d’internet», explique le communiqué.Un rapprochement entre TPS et Canal+ donnerait naissance à un ensemble riche de plus de 5 millions d’abonnés. CanalSat espère atteindre les 3,2 millions d’abonnés à la fin de l’année, alors que TPS annonçait à la fin juin un portefeuille de 1,65 million de clients, toutes offres confondues.Le marché français de la télévision payante constituait une originalité en Europe, puisqu’il restait partagé entre deux groupes concurrents, alors que l’existence d’un opérateur unique est partout ailleurs la règle. BskyB en Grande-Bretagne, Sky Italia en Italie, Première en Allemagne sont toutes nées de la fusion d’opérateurs longtemps farouchement indépendants.Synthèse L’Economiste

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    abonnement@leconomiste.com
    mareaction@leconomiste.com
    redaction@leconomiste.com
    publicite@leconomiste.com
    communication@leconomiste.com

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc