×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Affaires

Taza: Un centre de formation pour les textiliens ouvrira en mai

Par L'Economiste | Edition N°:1499 Le 16/04/2003 | Partager

. C'est suite à un partenariat entre l'Amith et l'OFPPT . De nouveaux industriels veulent intégrer l'AmithSur les vingt-cinq unités de confection implantées dans la région de Taza-Guercif, seuls six sont membres de l'Amith (Association marocaine des industries du textile et de l'habillement). Dans un souci d'élargir la base de ses adhérents, cette association professionnelle a dépêché, samedi dernier, des membres de son comité central pour rencontrer les industriels de la région. L'objectif étant de sensibiliser ces opérateurs quant à la nécessité de s'organiser autour d'une seule structure à même de défendre leurs intérêts en particulier et ceux du secteur en général. «Nous aspirons à ce que tous les industriels de la profession deviennent des membres de l'association«, affirme Salah-Eddine Mezouar, président de l'Amith. «Ceci est de nature à renforcer notre poids dans les négociations que nous menons en vue de promouvoir le secteur du textile et de l'habillement«, ajoute-t-il. Les vingt entreprises, présentes lors de cette réunion, ont exprimé leur volonté d'intégrer l'association. Elles ont même manifesté leur souhait de créer leur propre section régionale. A noter que les adhérents de l'Amith, au niveau de la région de Taza-Guercif, dépendent jusqu'ici de la section régionale de Fès.Dans son intervention, Mezouar n'a pas manqué de féliciter les industriels pour leur dynamisme et leur courage. Ils ont pu, en effet, développer un secteur dans une région où rien ne la prédestinait à accueillir une industrie de textile. «Ils sont arrivés, aujourd'hui, à un stade où il est devenu impératif pour eux de s'organiser, se regrouper et devenir un véritable acteur de développement«, précise le président de l'Amith. L'association reste disposée à les soutenir dans leur développement. Signalons que suite à la demande des industriels, un établissement de confection a été créé, récemment, à Taza dans le cadre de partenariat entre l'Amith et l'OFPPT. Ce centre de formation, dont la gestion sera collégiale entre les professionnels du textile et l'Office nationale de formation professionnelle, recevra 450 stagiaires. Le programme de formation et le profil des stagiaires sont déterminés selon les besoins des industriels. Le centre sera opérationnel à partir du 2 mai prochain. De notre correspondante, Amal TAZI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    abonnement@leconomiste.com
    mareaction@leconomiste.com
    redaction@leconomiste.com
    publicite@leconomiste.com
    communication@leconomiste.com

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc