×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

Tanger: Deux nouveaux espaces sous douane pour bientôt

Par L'Economiste | Edition N°:1696 Le 03/02/2004 | Partager

. Un premier espace du même genre est déjà opérationnel depuis un anLe nombre de magasins et aires sous douane (MEAD), produit récemment lancé par l'Administration, commence à intéresser des investisseurs à Tanger. Ainsi deux nouveaux MEAD devront voir le jour prochainement, indique Abdelkhalek Marzouki, directeur régional de la douane. Ce dernier intervenait lors d'une rencontre avec les professionnels de la ville. A Tanger, le premier magasin a déjà bouclé sa première année d'existence (cf. www.leconomiste.com). Il est géré par la société Graveleau, spécialiste du transport international. Déjà à Casablanca, les MEAD ont atteint le nombre de sept en dehors de l'enceinte du port de Casablanca où il y a sept autres. La douane annonce une autre nouveauté, à savoir le système informatique BADR (Base Automatisée des Douanes en Réseau). Ce dernier sera lancé par paliers. Le premier palier est déjà opérationnel dans les grands centres tels que Casablanca. Le système BADR permettra de remplacer à terme le Sadoc actuellement en service. Il dispose d'un environnement convivial basé sur un navigateur Web (genre Explorer ou Navigator). Il profite ainsi d'une ergonomie plus poussée avec une charte des couleurs adaptée aux couleurs de la douane. L'ancien système s'apparentait plus à des écrans de «telex». Le nouveau système, destiné à être installé chez les clients, permettra d'établir une connexion à travers l'internet, donc peu coûteuse. En plus, il disposera d'une aide et de messages d'erreur en ligne. La principale nouveauté de ce système reste la mise en place de la notion de super-déclarant qui permet de gérer les accès de l'entreprise au système BADR.De notre correspondant Ali ABJIOU

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    abonnement@leconomiste.com
    mareaction@leconomiste.com
    redaction@leconomiste.com
    publicite@leconomiste.com
    communication@leconomiste.com

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc