×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Agenda

Qualité: Le MCIA en campagne

Par L'Economiste | Edition N°:303 Le 06/11/1997 | Partager

Une semaine de promotion de la qualité sera organisée à travers plusieurs villes. A ce jour, le bilan fait état de 1.200 normes homologuées et d'une centaine en cours d'évaluation.


LE coup d'envoi de la semaine qualité sera donné le 10 novembre. S'achevant le 14 novembre, cette opération qui se déroulera dans plusieurs villes a pour objectif de sensibiliser les opérateurs économiques aux enjeux de la qualité et de débattre des problèmes posés et des moyens à mettre en oeuvre pour l'amélioration de la qualité des produits et des services et de leur compétitivité.
Organisée par le Ministère du Commerce, de l'Industrie et de l'Artisanat (MCIA), cette semaine a pour thème "Ensemble pour une culture de progrès continu". Au programme: des séminaires, des visites d'entreprises, des expositions et des stands ainsi que des témoignages de chefs d'entreprise sur leurs expériences dans ce domaine. Au cours de cette semaine, des documents sur la qualité, des affiches ainsi que des plaquettes sur la promotion de la qualité, la normalisation, la certification, la métrologie et l'accréditation des laboratoires seront distribués aux participants.
Pour les experts du MCIA, la qualité constitue l'un des moteurs essentiels de la compétitivité. "Elle est devenue un enjeu stratégique majeur dans une concurrence mondiale de plus en plus exacerbée". Pour ceux qui savent l'utiliser, "la norme est une arme: un outil efficace de pénétration des marchés et un moyen de faire valoir sa technologie et ses pratiques industrielles".
Selon les experts, une collection de normes, c'est le patrimoine technologique d'une société assurant sa cohérence interne. La norme est donc un outil important pour la mise en place d'une démarche qualité.

Au Maroc, la normalisation gagne de plus en plus du terrain. Une soixantaine de comités techniques d'évaluation de normes regroupant les représentants des opérateurs économiques (Administration, industriels, laboratoires...) ont été institués. L'activité de ces comités mobilise actuellement près de 1.000 cadres et techniciens opérant dans les différents secteurs de l'activité économique. Le bilan des travaux de ces comités s'élève à 1.200 normes homologuées et une centaine en cours d'évaluation.
Par secteurs d'activité, les industries chimiques et parachimiques, de par la diversité des produits qu'elles englobent, offrent un terrain de prédilection à la normalisation. Actuellement, ce sont plus de 390 normes qui ont été homologuées dans la branche.
La normalisation dans les industries textile et cuir, caractérisée par une concurrence de plus en plus intense, constitue un outil essentiel pour maîtriser la technologie et atteindre un niveau optimal de qualité. Le bilan réalisé par les comités s'élève actuellement à plus de 180 normes. De leur côté, les IMME affichent un bilan de plus de 170 normes homologuées. Dans ce secteur, "outre le volet d'interchangeabilité, de dimensionnement et de standardisation, la normalisation arrête les dispositions de sécurité et d"aptitude à l'emploi de façon raisonnable", expliquent les experts du MCIA.

De son côté, le secteur agro-alimentaire englobe aujourd'hui une centaine de normes homologuées.
De par son poids économique, le secteur du bâtiment et des travaux publics, quant à lui, a été l'un des premiers secteurs économiques qui connaissent une activité intense des travaux de normalisation, mais aussi, ajoutent les experts, en raison de la grande diversité des intervenants dans les activités liées à ce secteur. Actuellement, plus de 290 normes marocaines ont été élaborées.
Par ailleurs, concernant l'assurance qualité, le comité technique a adopté les normes ISO 9000 en tant que normes marocaines. Objectif: les mettre à la disposition des entreprises nationales pour répondre aux exigences des partenaires notamment au niveau de l'Union Européenne. Ce comité a également adopté une série de normes relatives à l'audit des systèmes qualité et à l'établissement des manuels qualité. Il a également examiné une vingtaine de projets de normes relatifs au vocabulaire, la fonction métrologie dans l'entreprise, aux procédures d'étalonnage et aux exigences d'assurance qualité des équipements de mesure.

Meriem OUDGHIRI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    abonnement@leconomiste.com
    mareaction@leconomiste.com
    redaction@leconomiste.com
    publicite@leconomiste.com
    communication@leconomiste.com

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc