×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Affaires

Le prix Aventis décerné à une étude sur le diabète

Par L'Economiste | Edition N°:1499 Le 16/04/2003 | Partager

. La douleur cancéreuse également priméeLa vingtième édition du prix Aventis a désigné deux lauréats: le Pr Nejmi Maati, anesthésiste-réanimateur du service de traitement d'anesthésie douleur à l'Institut national d'oncologie de Rabat, pour son étude de validation de la version arabe du questionnaire «Brief Pain Inventory« dans la douleur cancéreuse et le Dr Belabsir Mohamed, médecin généraliste au centre de santé urbain de Larache, pour son travail sur l'amélioration de la qualité de prise en charge des diabétiques au niveau d'un centre de santé urbain. Grâce à une enquête menée auprès de 114 diabétiques insulino et non-insulino-dépendants, quatre causes majeures du problème ont été décelées. En premier lieu, les dotations insuffisantes en produits antidiabétiques. Deux, l'absence de sensibilisation et d'éducation des diabétiques. Trois, l'inexistence de cellule réservée à l'éducation des malades. Quatre, le problème des examens de contrôle payants aux hôpitaux. Pour chacune de ces causes, des solutions ont été appliquées, avec un plan de suivi des différentes activités à entreprendre. Les résultats de l'enquête ont permis de connaître le profil des malades et leur degré d'éducation. Aussi, ils ont permis l'adaptation d'un programme d'éducation et de sensibilisation en fonction du niveau social et de degré de compréhension des patients. Six mois après la mise en oeuvre des solutions, l'évaluation a permis de noter des améliorations. Tout d'abord, une satisfaction de 60% des besoins en médicaments antidiabétiques après la rationalisation des dotations. Une cellule d'éducation des diabétiques a été créée, en plus de la réalisation de séances d'éducation tous les 15 jours. Enfin, les contrôles glycémiques sont devenus gratuits. En plus des deux lauréats, deux «dauphins« ont été nominés. Il s'agit du Pr El Alaoui Faris, neurologue à l'hôpital des spécialités de Rabat. Son étude porte sur la maladie d'Alzheimer et autres démences au Maroc. Le Pr Benazzouz Mustapha, gastro-entérologue à l'hôpital Ibn Sina de Rabat, a aussi été récompensé pour le dépistage du carcinome hépatocellulaire sur cirrhose.H. B.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    abonnement@leconomiste.com
    mareaction@leconomiste.com
    redaction@leconomiste.com
    publicite@leconomiste.com
    communication@leconomiste.com

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc