×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Eco-Consom

Jurassic Park

Par L'Economiste | Edition N°:402 Le 17/12/1998 | Partager

"Cessez ce cirque où les clowns ne sont pas drôles du tout". Près d'une vingtaine d'associations, dont l'AFL-CIO, puissant syndicat américai, où l'African-American Women's Clergy (que l'on ne peut pas soupçonner de menées coquines) vient de s'élever contre la procédure d'impeachment du Président Clinton. "En tant que leaders féministes, ajoute le communiqué commun de ces organisations, nous n'allons pas rester les bras croisés". Ce collectif d'associations a même trouvé un motif de partir en guerre. Ce n'est pas pour absoudre le comportement du Président, qu'il qualifie de "mauvaise conduite": "Les femmes ne le lui pardonnent pas". Le motif est nettement plus sérieux: Clinton passe pour avoir été élu par les voix féminines. Donc en déduit le collectif, le Congrès n'a pas le droit de se prononcer sur la question "car il est composé à 90% d'hommes". C'est évidemment un impeachment d'impeachment.

Retrouvez dans la même rubrique

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    abonnement@leconomiste.com
    mareaction@leconomiste.com
    redaction@leconomiste.com
    publicite@leconomiste.com
    communication@leconomiste.com

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc