×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Affaires

El Jadida: Première école supérieure d’audit et de management

Par L'Economiste | Edition N°:2421 Le 13/12/2006 | Partager

. Avant, les étudiants se déplaient à Casablanca . Un premier séminaire sur «l’arrêté des comptes annuels» La première école supérieure pour une formation diplômante dans les domaines de la comptabilité, de l’audit et du management ouvrira ses portes à El Jadida à partir de la prochaine année scolaire. L’ouverture de l’autoroute et le futur parc industriel de Jorf Lasfar y sont peut-être bien pour quelque chose. En tout cas, ce sont des donnes qui ont décidé deux promoteurs de Casablanca à initier ce projet. Mohamed Barnia, qui a exercé pendant une trentaine d’années au sein de l’Odep, est un expert auditeur. Alors que Mohamed Jabrane s’est spécialisé dans l’administration des entreprises. La Haute école de comptabilité, d’audit et de management (HECAM) offre un cursus pédagogique qui peut s’étaler sur 5 années. Les bacheliers sont admis en première année après le passage d’un test. Les langues, et notamment l’anglais, en plus des mathématiques sont déterminantes dans la formation. L’étudiant devra être apte à s’adresser au public en anglais dès sa première année, est-il préconisé. Les stages sont assurés au terme de chaque année. L’objectif est de former des hommes de terrain opérationnels pour garantir leur insertion au sein des entreprises. Les deux premières années, sanctionnées par un premier diplôme, sont consacrées aux techniques de la comptabilité, de la gestion et du management. Les étudiants auront la possibilité d’opter pour continuer leur cursus pédagogique pour trois années de formation approfondie. Différentes filières sont proposées. La gestion des ressources humaines, le marketing, l’audit et le contrôle de gestion ou l’audit financier et comptable (expertise comptable). Jusqu’aujourd’hui, les étudiants se rendent à Casablanca, parfois à Marrakech, pour ce genre de formation. L’école assurera également de la formation continue spécialisée au profit des cadres fonctionnaires et des salariés d’entreprises. Pour ce dernier volet, les démarches sont déjà entreprises avec le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Formation des cadres, est-il indiqué. Ce sera une formation accélérée pour l’obtention d’un diplôme au bout de 18 mois.  Des démarches sont aussi engagées pour des conventions de partenariat avec des universités françaises pour une double diplômation, est-il ajouté. Autre partenariat avec l’Institut des auditeurs internes du Maroc (IIA-Maroc Amaci). Pour que les étudiants puissent bénéficier des expériences des professionnels dans le domaine. Convention aussi avec une banque de la place pour le financement des études. Les cours débuteront à partir de l’année prochaine, est-il annoncé.


Un premier séminaire

Les promoteurs de l’école Hecam ont organisé leur premier séminaire sous le thème «l’arrêté des comptes annuels» à Ibis Moussafir à El Jadida, jeudi et vendredi derniers. Les travaux ont vu la participation de directeurs financiers d’entreprises publiques et privées, de chefs comptables, d’auditeurs internes financiers et comptables. Des financiers qui sont arrivés, outre d’El Jadida, de Casablanca, Safi et même d’Agadir. De notre correspondant, Mohamed RAMDANI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    abonnement@leconomiste.com
    mareaction@leconomiste.com
    redaction@leconomiste.com
    publicite@leconomiste.com
    communication@leconomiste.com

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc