×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Dossiers

Dossier Emploi
Deux nouvelles filières dans le tourisme

Par L'Economiste | Edition N°:1631 Le 27/10/2003 | Partager

. Les cursus sont montés par le groupe ESCA-ESIAC avec l'Université d'Angers. Durée de la formation: Une annéeLe groupe ESCA-ESIAC lance deux nouvelles formations: une licence professionnelle en management hôtelier et touristique pour début novembre et un DESS en management des activités touristiques pour février 2004. Ces deux filières sont montées en partenariat avec l'université d'Angers, qui a vingt ans d'expérience dans ce domaine. A la fin de ces cursus, qui durent une année, les participants se verront attribuer des diplômes de l'Etat français: la licence professionnelle de l'Ecole supérieure de tourisme et d'hôtellerie de l'Université d'Angers (ESTHUA) et le DESS chargé du développement territorial tourisme et culture de la même école française. “L'objectif est de former des cadres ouverts, rigoureux et passionnés, capables de concevoir, d'organiser, de promouvoir et de vendre des projets et produits touristiques”, affirme Thami Ghorfi, président du groupe. En fait, il s'agit de “répondre aux besoins des entreprises du secteur en formant des personnes déjà en poste mais aussi des jeunes diplômés qui seront opérationnels très vite”. De compétences, le secteur du tourisme en a bien besoin, surtout si l'on veut atteindre l'objectif des 10 millions de touristes en 2010. “La licence” est accessible aux candidats ayant au minimum un bac+2 tandis que le DESS est ouvert aux titulaires d'un bac+4. La formation vise en particulier les candidats déjà en poste. “Ceux qui ne travaillent pas dans le secteur doivent avoir une forte motivation pour y entrer”, précise Eric Le Bannier, responsable Communication du groupe. Les deux formations comportent 10 modules, et à la fin de chacun, le candidat est évalué. Pour l'obtention de son diplôme, il doit présenter un projet individuel lié à l'activité hôtelière et touristique devant un jury d'enseignants et de professionnels aussi. A noter que les cours se déroulent en mode formation continue, à raison de deux soirs par semaine et deux samedi par mois. Le corps professoral est constitué de Marocains et Français. Pour ces deux formations, les débouchés sont variés. Les candidats peuvent travailler chez des tour-opérateurs, agences de voyages, clubs de vacances et chaînes hôtelières. Ils peuvent aussi rejoindre des compagnies de transport, le ministère du Tourisme ou ses délégations. Les tarifs de ces deux cursus s'élèvent à 28.000 DH pour la licence professionnelle et 48.000 DH pour le DESS. Si les frais sont pris en charge par l'entreprise, celle-ci peut prétendre au remboursement de l'OFPPT (office de la formation professionnelle et du travail) à hauteur de 70%. Si le participant finance lui-même sa formation, des possibilités de crédit lui sont accordées.N. B.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    abonnement@leconomiste.com
    mareaction@leconomiste.com
    redaction@leconomiste.com
    publicite@leconomiste.com
    communication@leconomiste.com

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc