×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

Croissance, inflation… l’optimisme de retour!

Par L'Economiste | Edition N°:3254 Le 14/04/2010 | Partager

. Reprise des exportations, des transferts MRE et recettes de tourisme. Accroissement des dépenses d’investissement . +17% sur les crédits à la consommation à fin février L’économie nationale retrouve son rythme de croisière. Idée forte qui ressort de la dernière note de conjoncture du ministère de l’Economie et des Finances (pour février). Hors agriculture (portée par les conditions climatiques), plusieurs facteurs sont derrière ce retour à l’optimisme. Premièrement, la révision à la hausse des prévisions conjoncturelles mondiales. «L’amélioration du contexte international constatée à partir du 2e semestre de 2009 a nettement contribué à l’atténuation des répercussions négatives de la crise sur certains secteurs d’activités nationaux, et plus particulièrement ceux orientés vers l’étranger», souligne la note de conjoncture. Une amélioration qui a autant bénéficié aux activités exportatrices, qu’aux recettes touristiques et aux transferts des MRE en progression respectivement de 10,5% et 7,4% à fin février. Ensuite, la contribution en hausse de la demande intérieure. Celle-ci a été soutenue par l’augmentation du pouvoir d’achat, la maîtrise de l’inflation et le dynamisme des crédits à la consommation. En glissement annuel, à fin février 2010, les liquidités débloquées à des fins de consommation, ont connu une hausse de 17%. Enfin, les dépenses d’investissement se sont également accrues, avec 9 milliards de DH supplémentaires alloués par l’Etat au terme du mois de février.Parallèlement, une lente désinflation se poursuit. Car malgré l’impression générale de renchérissement du coût de la vie, les statistiques sont formelles mais cachent certainement des disparités territoriales. De ce fait, l’indice général des prix a perdu 0,3%, reflétant la tendance moyenne des produits alimentaires. «Cette sensible décélération des prix reflète le comportement des produits alimentaires dont le rythme de progression est passé de 6,1% à -1,8%. Au même moment, la hausse des prix des autres produits est passée de 1,3% à 0,9%», révèle la note. Côté emploi, l’amélioration a également été au rendez-vous en 2009. En effet, le taux de chômage a perdu 0,5%, principalement impacté par le milieu urbain (-0,9%).Pour l’exercice en cours, les projections véhiculent la même note d’optimisme. L’économie devrait ainsi bénéficier de la «bonne orientation» de la demande intérieure et de la «persistance du redressement» de l’activité mondiale. Déjà, concernant l’agriculture et malgré les intempéries, l’on estime que les objectifs fixés par la loi de Finances 2010 «sont à portée de la main». A ce titre rappelons que la croissance du Produit intérieur brut s’est hissée à 7,8% au dernier trimestre 2009. Une performance certes boostée par la production agricole exceptionnelle, mais qui résulte également de la progression significative des activités hors agriculture. Aussi, la valeur ajoutée (VA) agricole a décollé de près de 27% en 2009, alors que le reste de l’économie a enregistré une amélioration de VA de l’ordre de 4,9% au terme de la même année.O. Z.

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    abonnement@leconomiste.com
    mareaction@leconomiste.com
    redaction@leconomiste.com
    publicite@leconomiste.com
    communication@leconomiste.com

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc