×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

International

Conférence internationale sur l’environnement à Paris

Par L'Economiste | Edition N°:2421 Le 13/12/2006 | Partager

. Création d’une organisation mondiale de l’environnementLe président français, Jacques Chirac, a annoncé mardi 12 décembre la tenue d’une conférence internationale sur l’environnement en février 2007 à Paris, destinée à promouvoir la création d’une organisation mondiale de l’environnement.Le chef de l’Etat a reçu une dizaine de personnalités pendant une heure et quart à l’Elysée et a expliqué à la presse qu’il s’agissait de «la première réunion d’un comité d’honneur et d’organisation pour la mise en oeuvre d’une conférence internationale qui aura lieu les 2 et 3 février prochain à Paris».Cette conférence «rassemblera tous les grands spécialistes du monde dans le domaine de la protection de l’environnement, de la biosphère», a-t-il dit à l’issue de la réunion.Ces scientifiques, responsables politiques et d’ONG et représentants d’organisations internationales, viendront «d’une soixantaine de pays qui ont tous marqué l’importance qu’ils attachaient à une organisation internationale des Nations unies pour l’environnement», a précisé Chirac.Selon Chirac, «des représentants notamment de grands pays émergents comme la Chine, l’Inde, le Brésil, la Russie, l’Union sud-africaine» devraient aussi être présents. Il a exprimé l’espoir de les convaincre «de participer à cet effort concernant le respect de l’environnement et de la biosphère». Cette conférence aura pour objectifs de «rédiger un constat commun sur la situation de l’environnement et la dégradation inquiétante» de la situation, «de faire un certain nombre de propositions prioritaires agréées sur le plan international», a dit Chirac.Elle devra enfin «affirmer clairement qu’un grand nombre de pays, je l’espère rapidement une majorité, souhaitent avoir une organisation mondiale de l’environnement» au sein de l’Onu «qui ait les moyens matériels d’agir et de faire respecter –comme en ce qui concerne les droits de l’homme– un certain nombre de règles essentielles pour l’avenir de notre biosphère», a-t-il ajouté. Synthèse L’Economiste

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    abonnement@leconomiste.com
    mareaction@leconomiste.com
    redaction@leconomiste.com
    publicite@leconomiste.com
    communication@leconomiste.com

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc