×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Justice

Affaire Zaz
Des complicités internationales dans le viseur

Par L'Economiste | Edition N°:4478 Le 09/03/2015 | Partager
L’accusation fait coalition avec la partie civile
Comment Maroc Telecom a calculé ses pertes

La partie civile n’y est pas allée de main morte dans l’affaire Zaz. Ses plaidoiries, du 25 février et 4 mars au tribunal correctionnel de Casablanca, ont été achevées par la réclamation de plus d’un milliard de DH en guise de dommages et intérêts (cf. L’Economiste du 6 mars 2015 et illustration). 
Les plaideurs, Méditel et Maroc Telecom notamment, axent leurs prétentions sur un présumé «réseau de détournement de trafic télécom à l’international». Karim Zaz, l’ex-PDG de Wana, est dépeint comme celui qui tirait les ficelles. L’un des avocats de l’opérateur historique, Me Houssine Kassimi, a d’ailleurs réparti les 12 prévenus en deux clans: «Les cols blancs et les blouses bleues (main-d’œuvre)». Une métaphore sur laquelle s’est également aligné le ministère public (accusation) représenté par Mustapha Hibi.
Contact client, une des sociétés fondées par l’ingénieur en télécom, paraît au centre d’une supposée nébuleuse. Elles sont 8 entreprises de droit marocain présumées tourner autour de son orbite: Siart, Multicall, AH-Com, Aïch Phone, Sprint Call... Les étrangères, elles, n’ont pas été inquiétées par la justice. C’est d’ailleurs une affaire dans l’affaire. Durant les pauses ayant ponctué l’audience du 4 mars 2015, Me Salah Eddine Ben Rahal promet, en présence du représentant de Maroc Telecom, d’aller tôt ou tard à la chasse de ces sociétés étrangères. Son confrère évoquera quelques instants après, face au président Abdellatif Belhmidi, «une criminalité transfrontalière». Accusation qui a pimenté la plaidoirie. Une copie  du plan des opérations est remise au juge. Maroc Telecom y mentionne le Centre de transit national comme un point névralgique: «Toutes les communications internationales passent par ce centre. Or, le détournement s’appuie sur le Net pour muter des appels internationaux (2,53 DH/mn en 2012) en communication locale (0,31 DH/mn en 2012)». Tout l’intérêt financier se résume à encaisser la différence entre les deux tarifs.
Maroc Telecom fait notamment valoir le dommage indirect: manque à gagner, image de marque, amortissement de sa technologie… Quant au préjudice direct, il dépasse les 111,54 millions de DH et qui correspondent au nombre de minutes non comptabilisées dans les recettes de l’opérateur. «Cette somme a été défalquée du montant global des pertes subies à cause des fraudes, soit  près de 154,3 millions de DH», selon Me Salah Eddine Ben Rahal. 
Le réquisitoire du procureur du Roi va surfer en grande partie sur les délits retenus par les enquêteurs et les plaidoiries de ses prédécesseurs: faux et usage de faux en écriture de commerce, atteinte aux systèmes de traitement automatisés, détournement de réseau télécom, non déclaration de devises à l’Office des changes…  La magistrature debout distingue tout de même entre «crime ordinaire et crime organisé». Non sans citer à son tour le blanchiment d’argent: «Des fonds importants dont on n’est pas  sûr qu’ils proviennent uniquement des appels des Marocains résidents à l’étranger. On ne se défend pas avec les démentis. Il faut apporter des preuves», lance debout Mustapha Hibi aux 12 personnes face à lui au banc des accusés. L’accusation s’adressera souvent directement à Karim Zaz. Droit dans les yeux. Le ministère public laissera  à la Cour le soin d’apprécier le cas en cause.
F. F.

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS

Retrouvez dans la même rubrique

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    abonnement@leconomiste.com
    mareaction@leconomiste.com
    redaction@leconomiste.com
    publicite@leconomiste.com
    communication@leconomiste.com

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc