×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste



eleconomiste
Vous êtes 203.440 lecteurs à vous connecter sur leconomiste.com chaque jour. Vous consultez 254.995 articles (chiffres relevés le 29/5 sur google analytics)
Brèves

Brèves

Par L'Economiste | Edition N°:4020 Le 29/04/2013 | Partager

• Formation: L’Allemagne mise 1,5 million d’euros
Centre d’excellence. C’est le projet initié en 2012 entre le gouvernement fédéral allemand et le ministère de l’Agriculture. Ce projet dédié dans un premier temps  au développement de la mécanisation agricole, l’élevage  bovin et à la formation professionnelle, doit permettre le transfert du savoir-faire et les échanges commerciaux entre les deux pays.
Un premier site, au niveau de la zone de Sidi Kacem de 700 ha de superficie  a été déjà identifié pour le démarrage des démonstrations  d’utilisation du matériel agricole. Cette exploitation est spécialisée dans la multiplication des semences (céréales).
La formation se déroulera dans un centre de l’ORMVA du Gharb pour ce qui est des cours théoriques. Dans une seconde phase, il est prévu d’étendre le projet à la production de lait et des viandes. Il portera sur la reproduction, la génétique, les cultures fourragères et les techniques culturales. A cet effet, une exploitation partenaire sera identifiée.
La partie allemande via le ministère fédéral de l’alimentation, de l’agriculture et de la protection des consommateurs finance les activités du centre. L’apport financier allemand est de l’ordre de 1,5 million d’euros/an. Le projet doit s’étaler sur une période de 4 ans. Il sera étendu par la suite  à la production laitière et à celle de la pomme de terre. Il doit  associer les interprofessions marocaines concernées.

• La Belgique, principal bailleur de fonds du Conseil agricole
La Belgique est fortement impliquée dans le développement de certaines régions marocaines en particulier dans le Souss. Ceci, depuis plus d’un demi-siècle et surtout dans des actions transverses. Le dernier projet à l’étude concerne le financement du conseil agricole. L’apport qui peut atteindre 13,5 millions d’euros doit cibler les structures institutionnelles de l’Office national du conseil agricole, la construction, l’aménagement et l’équipement des locaux. L’appui à la formation et aux compétences est également dans le pipe. Ce sont les principaux axes identifiés par une mission dédiée.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    abonnement@leconomiste.com
    mareaction@leconomiste.com
    redaction@leconomiste.com
    publicite@leconomiste.com
    communication@leconomiste.com

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc