×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Culture

Actualités
Un fonds national de l’eau, c’est possible et pas cher

Par L'Economiste | Edition N°:1661 Le 12/12/2003 | Partager

LES réunions des hauts responsables, à Evian et Kyoto, tenues sur la priorité de l’accès à l’eau pour quelque 1.200 millions d’humains qui en sont privés, n’ont débouché sur aucune mise en oeuvre sérieuse.Il revient, en conséquence, aux citoyens la création et la mobilisation d’un fonds national de l’eau (FNE). Pour le Maroc, il pourrait être financé de la manière suivante:- un centime à prélever sur chaque bouteille d’eau minérale vendue;- un centime à percevoir par mètre cube d’eau potable consommé;- l’affectation de 0,01% des recettes de l’ONEP et des régies de distribution par la fiscalité générale;- 0,01% à verser par les adjudicataires de marchés de construction de barrages ou d’installation de canalisations comme taxe “épargne eau”;- la création d’une entité chargée de collecter cette épargne et de veiller à son réinvestissement dans les zones à pénurie d’eau et ceci conformément aux programmes de développement économique régional.Conseil est donc donné à Messieurs les responsables de réfléchir à la proposition que nous avons formulée.Dr Bouazza KHERRATIAMPOC-Kénitraecoconsom@yahoo.com

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    abonnement@leconomiste.com
    mareaction@leconomiste.com
    redaction@leconomiste.com
    publicite@leconomiste.com
    communication@leconomiste.com

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc