×
+ L'ÉDITO
Par Khalid BELYAZID
Le 29/11/2021
Explications

A la moindre blessure, on coupe tout le membre pour éviter la gangrène; c’est la médecine du Moyen...

+ Lire la suite...
Recevoir notre newsletter

Cinéma: Un concours pour révéler les jeunes talents sud-africains

Par Karim Agoumi | Edition N°:6117 Le 19/10/2021 | Partager
Il vient d’être lancé par Netflix et l’Unesco
Formation d’experts, tournage et diffusion de leur film sur Netflix… Les gains à la clé

Booster la carrière et servir de tremplin aux jeunes cinéastes prometteurs d’Afrique subsaharienne. C’est dans cette optique que le groupe Netflix et l’Unesco viennent de lancer un concours de courts métrages inédit. Une compétition qui ambitionne d’offrir à ces jeunes talents une réelle visibilité à l’international avec à la clé la diffusion de leurs meilleures productions sur la célèbre chaîne de streaming.

cinema-017.jpg

Les cinéastes d’Afrique subsaharienne auront l’occasion de faire décoller leur carrière en prenant part à un ambitieux concours de court-métrage qui vient d’être lancé par le groupe Netflix et l’Unesco. Une compétition qui devrait permettre de contribuer à rapprocher le public mondial de la culture de ces régions, baignée de nombreux contes populaires (Ph. S.N.)

Le concours, baptisé «Repenser les contes populaires africains» et ouvert essentiellement aux réalisateurs émergents de la région âgés entre 18 et 35 ans, a ainsi tout récemment émis son appel à candidature. Son objectif? Faire découvrir de nouveaux talents originaires de ce territoire à plus de 190 pays et leur apporter à la fois ressources et stabilité de l’emploi.

«Le secteur du cinéma doit s’assurer de promouvoir la créativité africaine, en soutenant les jeunes talents et en permettant aux réalisateurs du continent de contribuer pleinement à l’industrie cinématographique internationale», souligne ainsi la DG de l’Unesco Audrey Azoulay. Autre but visé, rapprocher le public mondial des cultures africaines et de leurs récits ancestraux.

«L’Afrique jouit d’un riche patrimoine narratif et d’une multitude de contes populaires transmis de génération en génération. La rencontre de ces histoires locales avec les talents sélectionnés donnera naissance à des versions totalement inédites», tient à souligner sur ce point le directeur du contenu de Netflix en Afrique Ben Amadasun. Pour candidater, les intéressés devront envoyer avant le 14 novembre prochain un court synopsis de leur concept (500 mots tout au plus) sur le lien https://bit.ly/3iZYKMM ainsi qu’un portfolio créatif de leurs travaux audiovisuels les plus récents.

Dès janvier 2022, une vingtaine d’entre eux seront ensuite choisis pour participer à un atelier complet de formation et d’accompagnement mené par des professionnels du cinéma. Un mois plus tard, six lauréats seront alors sélectionnés par un jury composé de représentants de Netflix et de l’Unesco pour développer et produire leurs productions dès l’été suivant.

Les gagnants ressortiront avec des compétences qui leur seront utiles pour leur carrière mais, également, une enveloppe de 25.000 dollars chacun. Le film qu’ils auront tourné, produit et post-produit avec l’aide de mentors de renom dans le domaine sera quant à lui diffusé sur Netflix dès 2022 sous la forme d’une mini-série intitulée «Anthologies des contes populaires africains».

Karim AGOUMI

 

La suite est réservée à nos abonnés.

Dèjà abonné ? S'abonner pour lire la suite