×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

×

Message d'erreur

  • Notice : Undefined variable: user dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1233 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Trying to get property of non-object dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1233 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Undefined index: visite dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1243 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Undefined index: visite dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1247 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
De bonnes sources

De bonnes sources

Par L'Economiste | Edition N°:5837 Le 07/09/2020 | Partager

• Procédure simplifiée pour l’entrée des professionnels étrangers au Maroc
Les experts, consultants et autres techniciens étrangers devant entrer au Maroc pour offrir leurs prestations aux entreprises marocaines sont désormais autorisés à effectuer le voyage en territoire marocain. La CGEM est intervenue auprès du ministère des Affaires étrangères pour la mise en place d’une procédure simplifiée. Ainsi, depuis hier dimanche 6 septembre, ces étrangers peuvent venir au Maroc sur simple invitation d’une entreprise marocaine, établie sur un papier à en-tête (avec ICE, n° du RC et son adresse). L’invitation doit également comporter le nom du ou des visiteurs étrangers, le numéro de passeport, adresse au Maroc. Un test Covid-19 est également exigé.
H.E.

• Le retour des touristes étrangers désormais possible
Depuis hier dimanche 6 septembre, les touristes étrangers peuvent désormais venir au Maroc sur simple réservation confirmée d’hôtel. La procédure cible évidemment uniquement les ressortissants non soumis à la formalité du visa. L’assouplissement des conditions d’accès des touristes étrangers au Maroc a été obtenu par la CGEM pour relancer le secteur aujourd’hui sinistré à cause de la crise du coronavirus.
H.E.

• C'est parti pour l'indemnité Covid-19/Tourisme!
Les entreprises éligibles (hôtels classés, guides, agences de voyages et sociétés de transport touristique agréés) peuvent déclarer leurs salariés en arrêt temporaire de travail sur le portail de la CNSS exceptionnellement entre le 8 et le 15 septembre. Les déclarations devront ensuite être effectuées entre le 16 de chaque mois et le 3 du mois suivant. Pour bénéficier de l’indemnité forfaitaire de 2.000 DH, l’entreprise doit enregistrer au moins une baisse de 25% du chiffre d’affaires et maintenir au moins 80% des emplois. Elle sera versée au titre de la période de juillet à décembre 2020. L’indemnité des mois de juillet et août devrait être versée avant le 15 septembre.
H.E.    

• CGEM: Un nouveau président pour la Fédération de l’enseignement privé
Kamal Daissaoui, président de l’École marocaine des sciences de l’ingénieur (EMSI) vient d’être élu à l’unanimité à la tête de la Fédération de l’enseignement privé (FEP) de la CGEM lors d'une AG tenue jeudi 3 septembre 2020. Il présidera la Fédération pour un mandat de 3 ans (2020-2023).  A ses côtés, Abdeslam Amor, Dina Hessissen, Moulay Ahmed Lamrani, Mohamed Melmous ont été élus vice-présidents.
T.E.G.

• Casablanca: Le tram tourne à plein régime dès aujourd'hui
Après des mois de confinement et de baisse de fréquences, le tramway casablancais reprend la cadence. Pour cette rentrée scolaire, les fréquences en heure de pointe les matins et les soirs seront de 5 mn sur la ligne 1 et de 7 mn sur la ligne 2. Il s’agit des fréquences maximales pouvant être proposées en considération de l’architecture du réseau, de la flotte de tramway disponible et des conditions générales de circulation de Casablanca. Le nombre de voyageurs par rame est toutefois limité à 50% de sa capacité.
 A.E.

• Parcs industriels: MCA-Morocco prolonge le délai de dépôt des offres
Du nouveau pour le projet d’aménagement, de développement et de gestion de 3 zones industrielles dans la Région Casablanca-Settat. Suite aux demandes formulées par des candidats et compte tenu notamment des contraintes liées au prolongement de l’état d’urgence sanitaire, l’Agence MCA-Morocco vient de reporter la date de dépôt des offres au 29 octobre prochain. Le MCC financera, rappelons-le,  trois parcs industriels totalisant 140 hectares dans la région de Casa-Settat à Had Soualem, Bouznika et Sahel Lakhyayta (cf. L'Economiste, édition du 2 septembre 2020).  
A.E.

•  L'industrie s'améliore
L'activité dans l'industrie enregistre une amélioration, selon les résultats de l'enquête mensuelle de conjoncture de Bank Al-Maghrib au titre du mois de juillet. Une progression a été enregistrée dans la production, avec un Taux d’utilisation des capacités (TUC) qui se serait accru à 67% après s'être établi à 64% en juin. Si les ventes ont elles aussi augmenté aussi bien sur le marché local qu’étranger, le carnet des commandes, lui, se serait situé à un niveau inférieur à la normale.
 F.Z.T.

• L’ADM communique
La Société nationale des autoroutes du Maroc informe ses clients usagers de l’autoroute Casablanca-Marrakech que dans le cadre des opérations d’entretien et de maintenance de l’infrastructure, les travaux de mise à niveau et de réaménagement de l’échangeur Berrechid Est ont été entamés depuis quelques mois. Ils ont atteint une phase qui va perturber temporairement la circulation sur la bretelle de sortie pour les clients usagers en provenance de Marrakech ou de Settat et à destination de Berrechid ou Khouribga à partir du 08/09/2020 jusqu'au 15/09/2020 (une semaine). Ces travaux n'auront aucun impact sur le flux de circulation de et vers les autres sens de circulation. Pour  plus d’informations contacter le centre d’appel au N°5050.  
F.Z.T.

• Covid-19/Vaccination: Ce que prévoit l’OMS
L’Organisation mondiale de la santé (OMS) ne s’attend pas, avant la mi-2021, à des campagnes de vaccination massive contre la Covid-19. «Cette phase 3 doit prendre plus de temps car nous devons voir dans quelle mesure le vaccin est réellement protecteur et nous devons également voir dans quelle mesure il est sûr», a indiqué la porte-parole de l’OMS, Margaret Harris, lors d’un point de presse à Genève. Selon l’agence onusienne, 34 vaccins font actuellement l’objet d’essais sur l’homme dans le monde et 142 candidats vaccins sont en phase d’essais précliniques.  
F. Z. T.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    abonnement@leconomiste.com
    mareaction@leconomiste.com
    redaction@leconomiste.com
    publicite@leconomiste.com
    communication@leconomiste.com

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc