×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

Résultats du bac: Encore un record!

Par Tilila EL GHOUARI | Edition N°:5815 Le 03/08/2020 | Partager
8 candidats sur 10 ont réussi leurs épreuves
Le parcours international et la filière littéraire cartonnent
L’enseignement sera-t-il prêt à absorber 248.769 nouveaux étudiants?
le_taux_de_reussite_au_bac_a_battu_tous_ses_records_cette_annee.jpg

Le taux de réussite au bac a battu tous ses records cette année. Il atteint près de 80%. Un score surprenant pour une année scolaire perturbée par la crise sanitaire, le confinement et le passage hâtif à l’enseignement à distance…

Cela fait 4 ans que les résultats du bac ne cessent de progresser enregistrant crescendo des taux records. Cette année encore, à l’issue de la session de rattrapage le taux de réussite a été historique. Il a atteint 79,62%, en hausse de 1,66% par rapport à 2019. Des résultats étonnants au regard des conditions d’enseignement imposées par la crise sanitaire. Les milliers de bacheliers ont dû se familiariser et s’adapter en quelques semaines aux méthodes du e-learning. 
Ils sont ainsi 8 bacheliers sur 10 à avoir décroché le précieux sésame, soit 248.769 candidats issus du public et du privé. Comme à l’accoutumée ce sont les jeunes issus du parcours international du bac marocain (option français et anglais) qui cartonnent. La majorité (93,20%) a réussi son examen. Cette filière introduite en 2013-2014, à titre expérimental dans six lycées au Maroc, a depuis sa création enregistré les plus hauts scores de réussite. Aujourd’hui, elle existe dans 300 lycées publics et 290 dans le secteur privé. Pour y accéder, il faut avoir un bon niveau en langues et matières scientifiques et justifier d’une moyenne de plus de 12/20. Autre prouesse cette année, la filière littéraire et originelle enregistre son taux de réussite le plus élevé (83,22%). Jamais cette branche n’a connu un tel succès. En guise d’exemple, en 2018, il avait atteint 70,89%, et 63,23% en 2017. La filière scientifique et technique, pour sa part, affiche un score de 78,23% de réussite. 
Même si les candidats au bac libre ont enregistré le taux de réussite le plus bas (55,24%), il reste, néanmoins, meilleur que celui des années précédentes. Pour ce qui est des élèves aux besoins spécifiques ou en situation de handicap, 83,41% d’entre eux ont obtenu leur baccalauréat. Par ailleurs, 8.544 candidats ont passé les épreuves du bac professionnel, parmi eux, 73,19% ont réussi. 
Le taux de présence lors de la session de rattrapage a été de 95,29% pour les candidats scolarisés. Parmi eux, plus de la moitié (53,77%) a décroché son baccalauréat, soit quelque 51.340 élèves scolarisés dans l’enseignement public et privé. «Cette session s’est déroulée dans la même atmosphère que la première. Elle a été marquée par l’implication de tous les acteurs de manière sérieuse et responsable», souligne le ministère de l’Education nationale. 

en_une_decennie_le_taux_de_reussite_gagne_30_points.jpg

Source: MEN
Il y a dix ans, le taux de réussite peinait à atteindre les 50%. D’année en année, il n’a cessé  de se bonifier et de battre des records. Au final, en une décennie il a pu grimper de plus de 30 points!

Avec ce nombre record de bacheliers, l’enseignement supérieur est-il prêt à tous les absorber? Ces dernières années, à peine le quart opte pour la formation professionnelle, tandis que les établissements à accès sélectif n’accueillent que 12 à 13% des étudiants universitaires. Faute d’alternative, les étudiants se dirigent vers des établissements à accès ouvert, déjà en sureffectif et souffrant d’un déficit «chronique» en enseignants! 

L’Oriental, premier de la classe

Depuis 5 ans, l’Académie régionale d’éducation et de formation de l’Oriental (AREF) garde le titre de championne avec le taux de réussite le plus élevé du Maroc. Cette année, 9 candidats scolarisés sur 10 ont décroché leur bac. Parmi eux, 7.938 l’ont obtenu avec mention (41,82%),  dont 889 avec la mention «Très bien», 1.932 avec la mention «Bien», et 5.117 avec la mention «Assez bien». En outre, la direction provinciale de Figuig relevant de la même Aref affiche le plus haut taux (99,08%).

Tilila EL GHOUARI 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    abonnement@leconomiste.com
    mareaction@leconomiste.com
    redaction@leconomiste.com
    publicite@leconomiste.com
    communication@leconomiste.com

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc