×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

De bonnes sources

Article 1063113

Par Faiçal FAQUIHI | Edition N°:5779 Le 10/06/2020 | Partager

La fin du confinement est programmée en principe pour le 10 juin. Ce n’est pas pour autant la grande joie chez les auxiliaires de justice notamment les notaires. Le décret-loi relatif à l’état d’urgence sanitaire a suspendu les délais, les notifications (Cf. n°5721 du 18 mars 2020). «Nous sommes en période blanche depuis presque trois mois. La reprise des délais est prévue le 11 juin. Il y aura une ruée vers les administrations (notamment d’état civil) et les juridictions», témoignent des praticiens. C’est le flou total à quelques jours de la date butoir. L’exécutif n’a pas pris la peine d’informer à l’avance l’opinion publique notamment sur les mesures d’accompagnement.
F.F  

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    abonnement@leconomiste.com
    mareaction@leconomiste.com
    redaction@leconomiste.com
    publicite@leconomiste.com
    communication@leconomiste.com

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc