×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Economie

A Marrakech, les hôteliers solidaires avec leur personnel

Par Badra BERRISSOULE | Edition N°:5736 Le 08/04/2020 | Partager
Plusieurs unités indépendantes ont payé leurs salariés jusqu’à mai
Les patrons sont aussi mobilisés auprès du corps soignant
Près de 1.500 chambres offertes jusqu’à maintenant

Même s’ils ignorent quand pourrait se produire la sortie de crise, les hôteliers de Marrakech ne comptent pas abandonner leurs salariés à leur sort, malgré l’arrêt de l’activité. Ils ont préféré les mettre en congé et leurs verser les salaires de mars et avril. Pour le mois de mai, et si les établissements sont en­core en arrêt, ils en discuteront en­semble pour voir une solution viable pour tout le monde.

«C’est le moins que l’on puisse faire en solidarité avec nos collaborateurs», insiste cet hôtelier de la place. «Nous sommes une famille et c’est en ce moment que l’on se serre les coudes», ren­chérit un autre patron d’un 5 étoiles de l’hivernage. Le propriétaire de l’hôtel Kabir Ali Rahimi a, de son côté, mis en congé payé son person­nel pour trois mois et s’est engagé à leur payer la totalité de leur salaire.

Pour ce faire, il a contracté un crédit à la banque pour faire face à ces dé­penses. Rahimi a d’ailleurs suggéré au ministère des Finances dans un courrier -dont L’Economiste détient copie- à ce qu’à «toutes les entre­prises qui payent les salaires, que les banques attribuent des crédits sans intérêt ou au maximum à 2%, rem­boursable sur 24 mois à celles qui le demanderont».

Pour lui, la solution de 2.000 DH versés par la CNSS mettra en difficulté et la caisse et les employés qui perdront une grande partie de leurs salaires. On remar­quera aussi que ce sont beaucoup plus les hôteliers indépendants qui ont pris cette initiative. Du côté des enseignes internationales, la gestion est différente.

A titre d’exemple, le groupe Accor a mis en place un Fonds all Heartist, un véhicule Co­vid-19 qui sera alimenté par 25% des dividendes des actionnaires, soit 70 millions d’euros et ce, pour la prise en charge sanitaire des 300.000 salariés et collaborateurs sous en­seignes du Groupe dans le monde, ne bénéficiant pas d’une couverture sociale.

Le Fonds devra aussi aider, au cas par cas, les collaborateurs en grande difficulté financière suite à des mesures de chômage technique, et au cas par cas, les partenaires in­dividuels en grande difficulté finan­cière. Rappelons que le groupe gère plus de 8 hôtels à Marrakech.

Les traiteurs, de la partie

Conscients des enjeux de cette crise, les hôteliers de la cité ocre sont sur tous les fronts. Ils se sont mobilisés pour répondre aux besoins de la wilaya et des autorités sanitaires en mettant à leur disposition 1.500 chambres et pourraient donner plus si le besoin se faisait sentir, insistent les responsables de l’association de l’industrie hôtelière. Ces lits sont destinés au corps médical et au personnel soignant pour leur éviter de rentrer chez eux et prendre le risque de contaminer leurs proches. Dans un même élan de solidarité, les pâtissiers de Marrakech ont décidé de four­nir, à titre gracieux, les hôtels ouverts pour le personnel médical, en pain et viennoiserie. Les restaurateurs sont en train de monter une opération similaire à celle des Chefs qui se sont mis à la dis­position du personnel médical logé à l’Adam Park pour les repas à l’hôtel et à l’hôpital. «Nous avons juste besoin d’une grande cuisine pour dispatcher les équipes», indique Brahim Rmili, président de l’association des traiteurs de Marrakech.

B. B.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    abonnement@leconomiste.com
    mareaction@leconomiste.com
    redaction@leconomiste.com
    publicite@leconomiste.com
    communication@leconomiste.com

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc