×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

Coronavirus: La place Jamaâ El Fna aussi concernée

Par Badra BERRISSOULE | Edition N°:5720 Le 17/03/2020 | Partager
Stérilisation des espaces publics
Marrakech donne l’exemple
marrakechdesinfestion-020.jpg
L’opération de désinfection a concerné aussi la place Jamaâ El Fna

Pour donner l’exemple, Marrakech a démarré la stérilisation des espaces publics le samedi 14 mars dans le cadre de la lutte contre la propagation du coronavirus. Les services d’hygiène de la mairie de Marrakech ont procédé durant tout le week-end  à des opérations de stérilisation et de désinfection de plusieurs lieux publics.

Ces opérations ont concerné le siège de la mairie, les administrations, les arrondissements, la place de Jamaâ El Fna, des marchés publics. Cette action a concerné également les moyens de transport public (bus, ambulances, corbillards, etc.). D’autres opérations de stérilisation seront programmées au cours de semaine, indique un communiqué de presse de la mairie.

«Les services d’hygiène municipaux restent à la disposition de la population et de tous les acteurs pour coordonner et aider à des opérations de stérilisation et désinfection pour dépasser la crise actuelle», peut-on lire dans le communiqué de la mairie. La campagne a aussi pour objet de rassurer les usagers des services publics.

Rappelons que sur le plan sanitaire, la ville et la région ont mis en place un dispositif entré en vigueur en janvier avec de la formation et la sensibilisation du personnel médical pour dépister le virus, la création d’unités d’isolement dans les différents hôpitaux régionaux et aussi au CHU. Pour Marrakech, les cas détectés sont orientés vers l’hôpital régional Ibnou Zohr qui dispose d’une unité d’isolement de 6 lits et d'une chambre à pression négative.

B.B.

Rabat s'y met aussi

Dans le cadre de la mobilisation face à la propagation du coronavirus, Rabat, à l'instar des autres villes du Royaume, s’est engagée dans une vaste opération de stérilisation de ses moyens de transport. En ce qui concerne le tramway, cette opération a été entamée depuis vendredi dernier, précise une source de la Société du tramway de Rabat-Salé (STRS). On procède à la désinfection de toute la rame, après chaque aller-retour, cette opération concerne également les stations et les agences commerciales, ajoute-t-elle. Pour sa part, la commune a entamé à partir d'aujourd’hui une campagne de stérilisation des taxis qui va toucher près de 4.200 véhicules dont 2.800 petits taxis, selon Mohamed Sadiki, maire de la capitale. Ce dernier tient à rappeler que cette opération sera étendue à l’ensemble des marchés de la ville dont 6, y compris le marché de gros, ont été déjà traités hier. 
N.E.A.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    abonnement@leconomiste.com
    mareaction@leconomiste.com
    redaction@leconomiste.com
    publicite@leconomiste.com
    communication@leconomiste.com

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc