×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Insolites

    Un Monde Fou

    Par L'Economiste | Edition N°:5632 Le 12/11/2019 | Partager

    ■ Une paire de bottes portées par Napoléon aux enchères

    cari-insolite-032.jpg

    Une paire de bottes, taille 40, portées par Napoléon Ier dans son exil à Sainte-Hélène sera mise aux enchères le 29 novembre par la maison Binoche et Giquello chez Drouot à Paris, a annoncé jeudi le Grand Hôtel des ventes parisien. Cette paire avait été prêtée par le général Bertrand (1773-1844), compagnon de l'empereur sur l'île anglaise, au sculpteur Carlo Marochetti (1805-1867) alors que celui-ci travaillait sur une sculpture équestre de Bonaparte. Le fils du sculpteur, le baron Marochetti, avait fait don de ces bottes au sénateur Paul Le Roux. Conservées dans la famille depuis, elles sont estimées entre 50.000 et 80.000 euros. Dès le début de l'Empire, Napoléon commandait des paires au bottier Jacques à Montmartre. Il en faisait une grande consommation. Mesurant 1,69 m - une taille au-dessus de la moyenne de l'époque -, l'empereur chaussait l'équivalent de l'actuel 40.

    ■ Un dispositif anti-oubli de bébé
    Un dispositif anti-oubli d'enfants dans les voitures est rendu obligatoire en Italie à compter de jeudi dernier sous peine d'une lourde amende et du retrait de points sur le permis, a annoncé le ministère des Transports. Le ministère a confirmé l'entrée en vigueur d'une nouvelle législation obligeant les parents, grands-parents et accompagnateurs d'enfants à monter sur les sièges auto, pour enfants de moins de 4 ans, un mécanisme d'alarme pour éviter de les oublier dans la voiture quand le conducteur en descend. Le dispositif «devra s'activer automatiquement et devra être doté d'une alarme pour avertir le conducteur de la présence de l'enfant grâce à des signaux acoustiques ou visuels avec un vibreur, perceptibles à l'intérieur et à l'extérieur du véhicule». Ils pourront être également dotés de systèmes d'envoi automatique de messages de type SMS ou Whatsapp ou d'appels téléphoniques. Le ministère qui a prévu une petite aide de 30 euros pour l'achat de chaque appareil, a rappelé que les automobilistes transportant des enfants et qui seront dépourvus du mécanisme commettront une infraction au code de la route. Cette infraction pourra être punie par une amende allant de 81 à 326 euros et le retrait de 5 points sur le permis de conduire. Plusieurs équipements de ce type reliés à la clef de contact du conducteur existent depuis cinq ou six ans en Italie et ont été mis en production à la suite d'oublis tragiques de bébés endormis dans des voitures en pleine canicule.

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      abonnement@leconomiste.com
      mareaction@leconomiste.com
      redaction@leconomiste.com
      publicite@leconomiste.com
      communication@leconomiste.com

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc