×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Société

    Shems for lighting: La startup sociale gagne le jackpot

    Par Sabrina BELHOUARI | Edition N°:5615 Le 16/10/2019 | Partager
    Elle décroche le prix Orange Corner de 30.000 euros
    Pour augmenter la production, financer la R&D, le marketing et la communication
    Un nouveau produit destiné à l’Afrique subsaharienne lancé en novembre
    shems-for-lighting-015.jpg

    Avec la reconfiguration de sa clientèle (pêcheurs, particuliers, hôteliers..), la startup Shems for lighting s’est consacrée à la recherche afin de développer et diversifier la technologie et le design de ses lampes écologiques pour s’adapter à chaque type de clientèle (Ph. Y.C)

    C’est un pas de géant dans le parcours de la jeune startup marocaine Shems for lighting qui a réussi à décrocher récemment le prix de 30.000 euros suite à sa participation à la 1re édition du programme d’incubation Orange Corners Morocco, élaboré en collaboration avec  Moroccan CISE et l’ambassade de Hollande.

    C’est surtout une preuve de son potentiel de croissance sur les prochaines années. «Le prix gagné sera investi dans le financement de machines pour augmenter le volume et la cadence de production, la R&D pour améliorer la technologie et diversifier nos produits, ainsi que dans le e-marketing digital et la communication, en particulier pour le branding de notre produit», assure Youssef Chakroune, co-fondateur de Shems for lighting.

    La startup sociale, créée en 2016 dans le cadre du programme Enactus, produit des lampes solaires innovantes permettant l’éclairage dans un environnement hostile et sans accès à l’électricité. Avec sa lampe Shems Bahar, elle a équipé plus de 250 barques de pêcheurs du port de Safi.

    shems_for_lighting_015.jpg

     

    Aux clients de départ (les habitants des bidonvilles et les pêcheurs du port de Safi et les transhumants de Mejjat) s’est rajoutée la clientèle des particuliers et des auberges et maisons d’hôtes de Marrakech et Essaouira. Avec l’évolution de la clientèle, les fondateurs ont développé une nouvelle lampe avec un design plus élaboré en céramique.

    Cette reconfiguration de la clientèle a poussé la startup à arrêter la production pendant une année pour se consacrer à la recherche afin de développer et diversifier les lampes écologiques et les adapter à chaque type de clientèle. Un arrêt bien exploité puisqu’il a permis aussi d’explorer l’idée de proposer le produit sur des marchés internationaux.

    La participation au programme Orange Corners Morocco est de ce fait venue à point nommé pour accompagner les ambitions de la startup à attaquer le marché de l’Afrique subsaharienne par la production de lampes solaires écologiques et économiques. Le lancement de ce produit se fera le mois de novembre dans le cadre d’une collaboration avec deux ONG au Sénégal et en Gambie.

    Mais l’aventure ne s’arrête pas là pour cette startup ambitieuse. Dans les perspectives de développement, la startup se penche actuellement sur deux collaborations à l’international, l’une dans un pop store à Paris et l’autre à New York.

    En parallèle, et sur le marché national, son ambition est de lancer des partenariats avec les grandes entreprises dans le cadre de leurs activités RSE afin d’atteindre un maximum de personnes potentiellement dans le besoin de ce type de lampes.

    Innover et recycler pour rendre accessible

    La lampe « Shems Africa», destinée au marché de l’Afrique subsaharienne, est un produit qui lie l’innovation et le recyclage pour diminuer le coût de production. Cette lampe économique et écologique est composée d’une mini-plaque solaire liée à une carte électronique et connectée à une batterie, connectée de son côté à des Leds de faible puissance. Le challenge pour la startup était de diminuer le prix initial de la lampe écologique de 300 DH à 55 DH. Pour ce faire, la startup a élaboré un processus de recyclage des batteries de récupération ainsi qu’à des câbles électriques recyclés tout en maintenant la qualité produit. Le support de la lampe est quant à lui issu d’un matériau résistant utilisé dans la poterie de Safi. 

    Sabrina BELHOUARI

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      abonnement@leconomiste.com
      mareaction@leconomiste.com
      redaction@leconomiste.com
      publicite@leconomiste.com
      communication@leconomiste.com

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc