×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Economie

    Transport: Comment le ferroviaire s'adapte à la technologie

    Par Noureddine EL AISSI | Edition N°:5612 Le 11/10/2019 | Partager
    Une thématique sur laquelle se penchent 250 experts arrivant de 30 pays
    Le 5e Congrès mondial sur la formation se tient à Rabat
    L’ONCF partage son expérience d'Al Boraq

    Comment les réseaux ferroviaires à travers le monde peuvent-ils s’adapter à l’évolution des technologies numériques pour leur permettre de mieux se positionner dans le secteur du transport. Il s’agit de l’une des thématiques centrales qui figure au menu du 5e Congrès mondial sur la formation dont les travaux ont été ouverts hier à Rabat.

    Abrité pendant trois jours à l’Ecole Mohammadia d'ingénieurs (EMI), cette manifestation scientifique est organisée par l’ONCF en partenariat avec l’Union internationale des chemins de fer (UIC), l’Institut de formation ferroviaire (IFF) et l’EMI.

    «Durant ces dernières décennies, on enregistre une évolution technologique rapide, un sérieux défi pour l’avenir des entreprises, y compris celles des chemins de fer», a rappelé Gianluigi Vittorio Castelli, président de l’UIC, lors de la séance d’ouverture des travaux de ce congrès organisé pour la première fois en Afrique.

    A aujourd'hui, ce ne sont pas moins de 4 milliards de personnes dans le monde qui utilisent l’internet et 3 milliards d’abonnés aux réseaux sociaux. «Les réseaux ferroviaires sont obligés de suivre la tendance et de s'adapter aux nouvelles technologies. De nouvelles méthodes de travail doivent être mises en place et dont l'impact se ressentira sur la compétitivité des entreprises via une réduction des coûts», explique-t-il.

    Pour s'intégrer dans ce mouvement, il faudra développer des compétences à travers la formation continue, ajoute-t-il. «Au Maroc, pour accompagner le lancement du train à grande vitesse “Al Boraq”, nous avons déployé un arsenal de formations, pour produire des compétences pointues et des profils spécialisés», argumente pour sa part Abdelkader Amara, ministre de l’Equipement, du Transport, de la Logistique et de l’Eau.

    Ce dernier a rappelé que le mode ferroviaire marocain a connu un développement remarquable grâce à un programme d’investissement qui a nécessité plus de 70 milliards de DH entre 2000 et 2018. Pour accompagner cette dynamique et transformation que connaît le réseau marocain, «la formation se positionne comme un levier stratégique incontournable», indique de son côté Mohamed Rabie Khlie, DG de l’ONCF.

    C'est, en effet, le moyen pour s’adapter en permanence aux exigences dictées par les évolutions technique et technologique qui ne cessent de marquer le système ferroviaire dans ses différentes composantes. D'ailleurs, souligne-t-il, le métier de «cheminot» exige un très grand professionnalisme qui ne peut s’acquérir qu’au sein de l’entreprise ferroviaire.

    30.000 journées de formation par an

    L’ONCF favorise la formation continue et le développement des compétences de ses collaborateurs dont le nombre avoisine 7.500 personnes. Pour ce faire, il dispose de deux centres de formation et un Institut de formation ferroviaire (IFF) à Rabat. C'est le fruit d’un partenariat entre l’ONCF et la SNCF. Cet établissement assure près de 30.000 journées de formations par an en accueillant environ 4.500 stagiaires parmi eux des agents de la SNCF et d’autres venant de certains réseaux africains. 144 modules de formation dispensés par l’IFF touchant tous les métiers ferroviaires. Le travail d’encadrement est assuré par une centaine de formateurs.

    Noureddine EL AISSI

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      abonnement@leconomiste.com
      mareaction@leconomiste.com
      redaction@leconomiste.com
      publicite@leconomiste.com
      communication@leconomiste.com

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc